Articles avec #randonnee en montagne tag

Publié le 24 Septembre 2017

Par cette magnifique journée, Annick nous propose un joli circuit dans le val d’Azun.

Nous quittons Arrens vers 9 heures et traversant le gave sur un très beau pont de pierre, nous suivons l’itinéraire du pic de Pan, d’abord par une piste puis par un sentier  assez raide en forêt. Ainsi nous nous élevons rapidement  d’un peu plus de 200m. Nuançons cette rapidité, nous sommes fin septembre, nous montons dans un bois………………….nous risquons donc de trouver des champignons. Alors certains (es) d’entre-nous sont très attentifs (ves) aux approches du sentier. Effectivement, ils n’ont pas tort, la cueillette s’avère prometteuse. Cueillette ou pas,  vers 10h après cette rude montée nous arrivons, à 1169m d’altitude, à une bifurcation. A gauche, le pic de Pan, il culmine 300m au-dessus. C’est l’extrémité ouest des magnifiques crêtes de Pan. A droite,  le sentier qui conduit au col de Bordères puis par le cap du Soc au pic de Prédouset.

La petite troupe se divise en 2 parties égales : une première équipe composée de 5 intrépides va monter au pic de Pan, tandis que la seconde, composée des  5 autres, va prendre le tranquille sentier de droite. Le rendez-vous est  fixé au pic de Prédouset pour déguster le repas dominical.  La seconde équipe, (une fois de plus laissons les mauvaises langues les traiter de moins intrépides ou de fainéants), arrive avant midi au pic de Prédouzet( 1338m). Le panorama sur Arrens, Marsous,  toute la vallée, ainsi qu’au sud : le pic du midi d’Arrens, les Gabizos etc, est superbe. Nous avons le temps de le contempler car nous allons attendre nos camarades. Ceux-ci, une fois arrivés au pic de Pan ont repris l’itinéraire de l’aller (il n’y en a pas d’autre) jusqu’à la jonction des 2 sentiers à 1169m, et par le col de Bordères et le cap de Soc, nous ont rejoint.

Il est 13h, l’heure du déjeuner. Une petite sieste bien méritée suivra, et ensuite nous redescendons aisément sur Arrens que nous atteignons vers 15h30. Un sympathique café est ouvert, nous y clôturons ainsi cette belle journée.

Une fois de plus, une très belle balade et en prime, à la carte.

Merci Annick

Simon de l’Abreuvoir

Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset
Pic de Pan, pic de Prédouset

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 10 Septembre 2017

En ce jour du 10 septembre, Jeannot avait prévu de nous de nous emmener au pic de la Calabasse, une solide rando avec 1200m de dénivelée. Hélas, la météo n’était pas de cet avis, la pluie et le vent nous attendaient en ce lieu.

Allons donc, se dit notre chef, dans des régions plus ensoleillées, c'est-à-dire en Espagne. Nous avions longé l’an dernier le canal qui serpente de Bielsa à Tella, poursuivons le cours de ce canal.

C’est ainsi qu’un groupe de 9 randonneurs, sous la pluie, se dirige de La Barthe vers le tunnel de Bielsa, espérant bien trouver un généreux soleil à sa sortie. En fait de soleil c’est la même pluie qui nous accueille. Nous abandonnons l’idée du demi- tour vers celle d’une optimiste fuite en avant. Ce choix s’avéra judicieux. Au sud de Bielsa un premier rayon de soleil bientôt suivi par un franc ensoleillement nous accueillit et nous arrivâmes à Tella sous un ciel bleu.

A 9h30 la petite troupe, bien équipée, entamait une piste puis un sentier descendant qui la conduisit sur le canal.  Nous le longeâmes un long moment évoluant sur un magnifique sentier en corniche surplombant la vallée du rio Cinca. Nous quittâmes ensuite le canal et remontâmes vers Tella par une bonne petite grimpette pas trop méchante tout de même. Vers 11h45 nous étions de retour à notre point de départ. Après avoir cherché et trouvé un coin agréable, à l’abri du vent, nous dégustâmes notre habituel repas dominical agrémenté des non moins habituelles discussions philosophiques qui nous sont familières.

Le travail de Jeannot était terminé, il nous avait amenés sur le canal sans chute ni noyade !! Mais nous n’allions pas rentrer aussi tôt.  Thérèse (comme une sœur pour nous) prit la troupe en main et nous fit visiter les différents ermitages qui entourent Tella. Ils sont tous situés sur de petites éminences, et outre le fait de pouvoir apprécier leur petite architecture romane, nous pouvions jouir auprès de chacun, d’un magnifique point de vue sur la vallée de Cinca, le Castillo-Major, La Peña Montanessa, les Très Marias etc. Très beau circuit en vérité.

Retour et arrêt classique Chez Louis où les gosiers et certains réservoirs d’essence font un plein d’énergie.  Nous retrouvons la France à la sortie du tunnel, le temps y est plus clément que ce matin.

Jeannot, ton plan B a parfaitement fonctionné, merci à toi ainsi qu’à Thérèse qui a parfaitement complété ta sortie.

Simon de l’Abreuvoir

Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella
Circuit autour de Tella

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 3 Septembre 2017

Nous sommes 7 à partir de Lannemezan. Au passage à Bagnères, nous récupérons Annie notre chef de course

Après les prépararifs  au parking du Chiroulet, nous attaquons la longue montée vers le lac Bleu. La température est fraiche, le rythme tranquille et soutenu

Après une première pause le hasard fait que les hommes pour une fois à parité se retrouvent en tête du groupe.Un léger écart se creuse. Aussitôt la gent féminine proteste et se met à brocarder les vieux diésel qui, lorsqu’ils sont chauds mettraient le Turbo.N’oubliez pas que nous marchons à l’essence disent- elles.

Ce à quoi rétorque un vieux diésel : Ne vous plaignez pas vous êtes jeunes. Il vous reste le plaisir des sens (ce) !

Un peu plus haut nous remarquons une solide passerelle qui à remplacé l’ancien pont de singe régulièrement emporté par les avalanches. Nous atteignons enfin le lac dans le temps indiqué par le balisage

Le lac toujours aussi beau mais dont le niveau a bien baissé. Le fond de l’air  étant frais nous enchainons rapidement la montée vers le col de Bareilles. Quelques gouttelettes nous accompagnent  .¾ h. après une bise fraiche nous accueille au col

Après avoir mis les coupes vent une partie du groupe entame l’ascencion du pic de Bizourtère. En haut nous voyons un panorama qui mérite le détour

Le plafond nuageux très haut nous permet de voir les grands pics alentours et les lointains vaporeux de la plaine. A nos pieds la vallée du Chiroulet, et face à nous la plus belle vue qui soit, de la face Sud du Montaigu et ..

C’est là que nous vient une pensée pour Pierre qui est en train de conduire son groupe de cyclos en direction de Nantes  au Montaigu, sans passer par la Digue . Bien entendu …..

Le groupe se reforme en dessous du col dans un creux de terrain à l'abri du vent, pour partager un repas bien mérité . Commencé par le pommeau (calva) offert par Anik en l’honneur de Roxane sa petite fille qui vient de naître, et conclu par les délicieuses crêpes offertes par Annie pour fêter sa promotion de chef de course

Puis c’est la plongée vers le lac d’Ourrec

Peu avant le lac nous sommes scotchés par la beauté du tableau bucolique des troupeaux paissant autour du lac d’Ourrec. Petite pause et séance photos

Enfin c’est la longue descente dans la forêt en direction du Chiroulet

Nouvel arrêt pour admirer la belle cascade nommée le Pich d’Ouscouaou  qui est le premier grand saut du gave de Lesponne

Notre périple se termine à l’auberge de Gabrielle pour le traditionnel pot de l’amitié

Une très belle balade qui s’est déroulée avec une température agréable et une ambiance de joyeuse camaraderie

Merci Annie

L’homo Sapiens

Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec
Sortie du lac Bleu – lac d’Ourrec

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 27 Août 2017

 

Randonnée  éclair au pic de Cuneille (2628m)

Onze montagnards aguerris ont pris le départ vers le lac de Catchet (2225m.)

A la cabane pastorale de Saux (1800m.), le temps couvert nous ayant avantagé, le lac a été vite conquis. Ensuite nous attaquons la montée du Pic de Cuneille, sur la gauche, par un semblant de sentier bien cairné, mais abrupte, qui nous a permis d’arriver au sommet très rapidement

La descente a été également très rapide; la pluie faisant des siennes et après une brève collation au lac .

 A 13h30 nous pouvions reprendre nos voitures avec le soleil pour aller boire le pot de l’amitié

Merci  Alain  pour cette agréable randonnée

R de la Fuenté

Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m
Pic de Cuneille  2628m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 20 Août 2017

Pierre nous convie à une randonnée culturelle : Les mines de Liat, situées dans le val d’Aran. Un site minier qui fut important.

Sa première exploitation remonte à 1740, on y extrayait du fer et du plomb, mais sa pleine activité se situe vers 1880. Là, on est dans l’héroïsme : le minerai était descendu des mines vers Pontaut par des chars tirés par 2 vaches. Après lavage et concassage il était acheminé en France par tramway. Il existe en effet si l’on y prend garde, quelques vestiges de remblais et de bâtiments de chemin de fer en amont de Saint Béat. Par contre, aucune trace de piste entre ces mines et Pontaut, par où passaient  donc ces braves vaches ?

En 1911 un câble tiré vers la laverie de Pontaut, 14 km plus loin et 1600m plus bas emporte le minerai. Le débit est faible 5 tonnes à l’heure. Un nouveau câble permet de doubler le débit.

Mais à partir de 1920 l’activité de la mine diminue elle sera abandonnée en 1929. Une tentative de restauration entre 1941 et 1966 échouera.

Il ne reste sur le site que des ruines de bâtiments, des entrées de galeries et quelques vestiges de pylônes. Il reste surtout une superbe vue sur les pics de Maubermé, du Crabère par leur face sud et sur les étangs de Liat.

Revenons à la partie sportive de la journée ;  10 montagnards qui n’ont pas peur de fatiguer leurs jambes partent à 8 h du barrage  de Hons Derra Coma vers 1100m d’altitude. Le sentier est bon et l’allure est soutenue. Un peu avant 11h30 nous sommes au niveau des étangs de Liat vers 2300m. Nous nous dirigeons vers les bâtiments des mines et trouvons devant une maison un excellent endroit pour manger. Le repas et relativement silencieux il faut dire que 1200m de montée ont un peu fatigué les organismes de certains. Nous n’en admirons pas moins la face sud du Maubermé dont nous apercevons très distinctement le cairn sommital.

Il faut repartir, nous allons redescendre par un  autre itinéraire, nous sommes arrivés par le sentier qui passant dans les gorges  d’Ermer a contourné le tuc d’Ermer par le nord, a présent nous allons au col de Goerri et redescendons au sud du pic d’Ermer dans la vallée du rio de Beredera (ou Bedreda au choix). Nous avons 1300m à déniveler, par moments des vestiges de pylônes nous remémorent l’historique de la mine.

Entre 16h et 16h30 la petite troupe se reforme au bas de cette descente avec des états de fatigue très variés. Par cet itinéraire nous sommes à un bon km des voitures que nous avons laissées au barrage, 100m plus haut. Heureusement, Pierre dans sa grande prévoyance avait prévu de laisser un véhicule en cet endroit, et sans fatigue,  les chauffeurs purent remonter quérir leur voiture. « Laudatus Petrus » (latin approximatif).

Toute la troupe se retrouva ragaillardie au refuge d’Icona devant le pot de l’amitié.

De la longueur, environ  1400m de dénivelée cumulée, quelques passages vaguement délicats, très belle rando, belle découverte.

Merci Pierre

Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m
Les  mines de Liat 2300m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 6 Août 2017

Il pleuvait ….

Ils se sont concertés …

Ils sont partis,

 Plein d’espoir ils ont passé le tunnel,  c’était pire………

Quelques kms plus bas un véhicule manquait à l’appel, demi-tour, le deuxième véhicule avait crevé !!!   le chauffeur n’avait pas vu un caillou issu des éboulements de la nuit

Enfin, retour à l’entrée du tunnel côté français, départ vers Bataillence dans le nuage, arrivé au col dans le nuage,  redescente dans le nuage et repas dans le nuage !....

Retour aux voitures, arrêt  au café  sans nuages

Merci Alain malgré le nuage qui n’a même pas réussi à nous mouiller

Col de Bielsa
Col de Bielsa
Col de Bielsa
Col de Bielsa
Col de Bielsa
Col de Bielsa
Col de Bielsa

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 30 Juillet 2017

Jour 1 :  Départ du Pla de la Lau (960m)

Une équipe de 7 marcheurs aux jambes d’acier a entamé l’ascension de la rive gauche du Ribérot  par le sentier balisé GR rouge et blanc ( curiosités : Tute de l ’ours – trous souffleurs d’air frais )

A la cascade de Nérech (1350m. )une passerelle nous ramène sur la rive droite vers la cabane de Caoussis (1859m. ) où nous faisons une petite pause

Ensuite nous quittons l’itinéraire du refuge d’Estagnous pour prendre, à droite, la direction de l’étang Rond (1929m. ) où nous savourons un repas bien mérité

Après 10mn. De repos ( sieste ) nous nous dirigeons vers l’étang Long (2125m. ) par un sentier aérien, tout en lacets et en balcons

Quel bonheur de se retrouver , loin de tout, avec un extraordinaire panorama !!!

Après ce petit détour d’une heure et la trempette sacrée de quelques minutes dans l’étang Rond, nous attaquons la montée ( 300m. de dénivelé ) vers le refuge d’Estagnous où nous trouvons un troupeau de joyeux montagnards venus d’horizons divers

Après une inoubliable soirée composée d’excellents ingrédients (bière à gogo, sangria, bon repas arrosé de Madiran et pour finir : un magnifique coucher de soleil au dessus d’une mer de nuages !!!!)

La nuit a regaillardi toute la troupe

Jour  2 : Vers 7h., nous voici repartis, en ayant allégé nos sacs (nos chères dulcinées ayant le privilège de ne pas en avoir )vers le Mont Valier (2838m.) magnifique belvédère sur la chaine pyrénéenne

Nous redescendons tranquillement vers le col Faustin (2653m.) où nous laissons nos sacs ….. pour escalader (eh  oui !  nos retraités sont insatiables …. !! ) le Petit Valier (2736m. ) qui possède un charme particulier (petite cheminée, petit plateau ensemencé de magnifiques fleurs jaunes et bleues , vue imprenable sur le Grand Valier, les lacs , le Balonquère…. etc

Nos sacs nous ayant attendus , nous descendons vaillamment en effectuant plusieurs étapes (refuge , cabane Caoussis, cascade pour le bain de pieds et de siège ; c’est bon contre les hémoroïdes ! )

C’est la tête emplie de belles images et les jambes d’acier un peu émoussées que nous retrouvons nos véhicules pour le retour au bercail ( après avoir siroté le traditionnel «  pot de l’amitié «  )

Un grand  Merci à Richard

R. de la Fuenté

Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…
Mont-Valier 2838m…

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 23 Juillet 2017

Dans une mer de nuages dense, un groupe de 18 âmes s’est gaiement orienté vers le lac d’Ilhéou à partir du Cambasque

Une heure trente après, nous avions rendez-vous avec un grand monsieur  « le soleil »

Grâce à lui, nous avons pu admirer de beaux paysages, de magnifiques fleurs à dominante bleue

 (œillet de Montpellier ,ancolies, chardons bleus, bruyères etc ..)

Les   petits  couloirs de montée au lac Hourat ne furent qu’une formalité, tant la motivation était à son apogée

Après un Hip ! Hip !Hourat ! à l’attention de notre dévouée guide , Josiane et un » Joyeux  Anniversaire «  à Jeanne, le repas fût fort apprécié !

Sans la sieste, nous sommes redescendus au refuge d’Ilhéou pour partager une crêpe et le pot de l’amitié avec le reste de la troupe, restée aux alentours du lac du même nom

Bien que le trésorier et le président du club ne purent s’empêcher de courir après les filles à la descente (précision importante !!) nous avons passé une formidable journée

Merci  Josiane

Ricardo de la Fuente

Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.
Lac d’Ilhéou (1989m.) lac Hourat 2342m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 16 Juillet 2017

Dén. 1000m.

Par beau temps et sous la conduite d’Alain, 5 charmantes dames et 3 audacieux messieurs sont partis du parking du tunnel de Bielsa (côté français) pour attaquer les pentes du Garlitz

Après la  traversée du cirque de Bataillance, le groupe atteint un col à 2700m.

De là, une montée raide, mais sans difficulté, nous conduit à l’antécime du Garlitz (2772m.) vers 12h30 nous décidons de déjeuner

Après le repas,5 courageux, affrontent la montée (difficile car la pierraille est croulante) vers le sommet du Garlitz(2798m.)

Après 1 heure d’effort intense, nos 5 valeureux montagnards rejoignent le reste du groupe pour amorcer « tranquillement » la descente

Heureux d’avoir passé une excellente journée nous filons boire le pot de l’amitié à Fabian

Après une halte à Méyabat (chapelle) où certains cherchent à récupérer l’énergie dégagée par 8 points  répertoriées …………… nous regagnons nos foyers

Merci Alain pour cette superbe journée

Ricardo de la Fuente

Pic du Garlitz  2798m.
Pic du Garlitz  2798m.
Pic du Garlitz  2798m.
Pic du Garlitz  2798m.
Pic du Garlitz  2798m.
Pic du Garlitz  2798m.
Pic du Garlitz  2798m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0

Publié le 9 Juillet 2017

Pierre nous convie à une randonnée espagnole, le lac de Rius, environ 2300m.

Nous partons à 6h30 et sommes au parking de Santa Quiteria situé à la sortie du tunnel de Vielha, un peu avant 8h. De là, nous prenons le sentier d’abord orienté plein est qui évolue dans des pelouses. Ensuite se dirigeant au nord-est, il monte à l’assaut du port de Rius. Il est alors très caillouteux et assez raide. Un peu après 10h nous sommes au port de Rius 2320m.  Continuant plein est nous atteignons le lac, nous le longeons sur toute sa longueur ( 1.5km).

Il n’est que 11h15 lorsque nous arrivons au bout du lac mais nous décidons de manger tout de suite. Le temps très orageux jusque là nous a épargné, mais les nuages montent vite. Pas d’anniversaire à souhaiter, pas de discussions philosophiques de haute tenue et pas de sieste prolongée. A midi,  les sacs sont sur les dos et nous repartons. Au bout de 40 minutes nous sommes de nouveau au col et amorçons la descente.

A cet instant, le ciel qui nous envoyait des signaux depuis un moment, nous gratifie d’une petite bruine intermittente. Alors, le groupe perd son homogénéité ; les meilleurs dévalent rapidement ce sentier rocheux, les autres, pour ne pas trop les accabler nous dirons les plus prudents, descendent plus précautionneusement, et donc plus lentement. Nous sommes sur un terrain granitique, les pierres même humides ne sont pas trop glissantes. Le chef, en bon capitaine, reste en dernière position, surveillant sa troupe.

Tout le monde arrive sans encombre aux voitures. Aucune chute même minime n’est à déplorer. Du parking, nous ne voyons plus le tuc de Molières qui resplendissait au soleil ce matin, il ne fait peut-être pas bon y être en ce moment.

Nous prendrons le pot de l’amitié à Bossost . Certaines jambes sont lourdes, mais tout le monde est ravi  de cette balade.

Merci Pierre.

Simon de l’Abreuvoir

Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius
Estany de Rius

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0