randonnee en montagne

Publié le 26 Juin 2016

~~A l’issue des deux journées espagnoles à Romeria de Santa de Rosia et après avoir gravit la Romeria le samedi 25 juin, la dernière étape de ce programme était l’ascension du Pic de Chérue.

Le matin à 9 heures sur le parking de Fabrèges, se retrouvèrent ceux qui avaient participé aux randonnées et processions espagnoles et certains autres qui, soit ne voulaient participer à ces festivités, soit avaient préféré les festivités bien de chez nous, c'est-à-dire, la fête de la saint Jean à Lannemezan.

Quoiqu’il en soit, 11 montagnards empruntèrent le sentier qui mène d’abord à la cabane de Chérue (2 heures, indique un modeste panneau) et ensuite au pic. Il est temps à présent de faire un petit commentaire inquiétant : Ce pic se trouve dans le massif du pic du Midi d’Ossau.

En 2015 le mauvais temps nous empêcha de terminer le tour de ce pic, il y a 15 jours nous montâmes au col de Peyreget mais Jean-Pierre ne nous fit pas de grands sourires et n’ôta pas son voile de nuages pour nous accueillir.

Notre tentative d’hier n’eut pas plus de succès. Nous partîmes donc sous les nuages et arrivâmes au bout d’1h30 à la cabane de Chérue dans ces mêmes nuages, cela se nomme le brouillard. Nous avons tenté d’insister un peu mais n’ayant aucune visibilité, ayant très peu d’espoir que cette situation s’améliore, nous refluâmes vers la cabane.

Nous y fêtâmes très joyeusement l’anniversaire de l’une de nos chères amies qui avait 69 ans (69, inutile de penser à la chanson de Gainsbourg). L’ambiance amicale et chaleureuse contrastait avec le brouillard du dehors. Cette belle fête terminée nous redescendîmes et regagnâmes nos pénates.

Jean-Pierre, que t’avons-nous fait pour que tu nous boudes ainsi ? Mais, tu n’as pas réussi à nous gâter la journée. Et puis…nous reviendrons !!!

Merci Alain et bon anniversaire Thérèse.

Simon de l’Abreuvoir

Le pic de Chérue 2198m
Le pic de Chérue 2198m
Le pic de Chérue 2198m
Le pic de Chérue 2198m
Le pic de Chérue 2198m
Le pic de Chérue 2198m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 25 Juin 2016

~~ La vaillante petite troupe du club ski et montagne de la Neste s’est dirigée le week end dernier vers une sortie à caractère culturel et montagnard.

Nous avons donc participé à la Romeria en l’honneur de SANTA OROSIA princesse ibérique victime dans les temps anciens des chrétiens et musulmans envieux de sa personne.Cette malheureuse en perdit la tète.

Après une tournée des chapelles romanes du secteur nous avons rejoint le village de Yebra de Basa ou nous avons passé la nuit. Dés 7h du matin nous emboitions le pas aux fidèles et curieux et gagnons par des chemins escarpés, au milieux de magnifiques paysages, le lieu des cérémonies.

Ne pouvant nous arrêter définitivement au milieu de cette fête colorée et musicale notre volonté d’aller toujours plus haut nous conduisit au sommet du Oturia à plus de 2000 mètres ou le paysage était grandiose.

Le retour par une voie détournée s’effectua en partie sur les cailloux roulants de la montée, sous un soleil de plomb mais dans la meilleure humeur possible

Le lendemain afin de rafraichir nos idées nous rejoignons le versant français des Pyrénées pour tenter de gravir le pic de Chérue.

Notre marche prit fin à la cabane du même nom car le nuage nous interdisait tout espoir de paysage.

Notre chef dans sa grande sagesse nous reconduisit à la cabane ou nous fumes contraint de fêter l’anniversaire mémorable de notre amie Thérèse qui mettra à coup sur un an à s’en remettre !

Excellente sortie en tout cas MERCI à Martiane pour l’initiative(nous l’avons regrettée),Jeanne et Monique pour la reprise et la logistique et Alain pour le final embrumé

Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA
Romeria de SANTA  OROSIA

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 19 Juin 2016

~~Départ de Mour à 7h pour 13 randonneurs, pour faire la boucle de la Vire de la Tormosa (800 m de dénivelé) au départ du parking du Parador de Bielsa et qui ne sont pas au bout de surprises.

Ils atteignent facilement le torrent de la grande cascade. Mais là plus de passerelle !

Les plus grands et les plus agiles évoluent de bloc de pierre en bloc de pierre et pour les autres c’est « déchaussage » obligatoire s’ils ne veulent pas prendre le risque de tomber à l’eau ou de tremper leurs chaussures.

La montée se poursuit.

Deuxième obstacle : une plaque de neige à la pente vertigineuse nous oblige tous, à faire un petit détour plus haut et un brin d’escalade inopiné.

Et ainsi de suite, en un peu moins escarpé, jusqu’à l’heure de la pause casse-croute très attendue par certains.

Et à la pause une autre surprise…oh, pas de même nature…

Quelques sabots de vénus (orchidée étonnante de par sa forme, rare, protégée) sont en boutons ou fleuris.

Leurs pieds sont repérés par des tiges en fer. C’est dire si ces fleurs sont précieuses.

La descente entamée sur quelques portions délicates nous conduit à de jeunes hêtraies pour rejoindre le chemin balisé du GR11.

Nous arrivons sans problème et en traversant le CINCA (à sec cette fois !) au parking du refuge de la Pineta.

Merci ALAIN

VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.
VIRE  TORMOSA   1982m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 12 Juin 2016

~~Alors que nos camarades les plus valeureux sont partis à l’assaut du pic D’aneto, nous : les petits, les obscurs, les sans grade, beaucoup modestement, avons décidé d’aller voir le col de Peyreget, col que nous n’avions pu passer l’an dernier à cause du mauvais temps.

Nous arrivons au parking de la cabane de l’Araille 1709m, descendons de voiture, enfilons nos chaussures et partons en direction du refuge de Pombie. Nous sommes sur un sentier très confortable qui nous même au col de Soum de Pombie, puis au refuge.

Le temps, sans être aussi mauvais que l’année dernière n’est tout de même pas au beau fixe. Il parait qu’à partir du col de Pombie, le Pic d’Ossau se dévoile dans toute sa splendeur. Mais encore une fois, il nous boude.

Qu’importe, notre but est le col de Peyreget et nous allons nous diriger vers lui. Très vite, après le refuge, le sentier se perd dans la neige et nous devons monter un peu au juger sur des névés débonnaires. Nous sommes néanmoins guidés par des traces de randonneurs qui nous ont précédés.

Nous arrivons ainsi au col une heure après avoir quitté le refuge, cela tombe bien car il est midi mais pas question d’y manger, le vent nous le déconseille. Après avoir admiré le panorama en demi teinte, c’était surtout les nuages qui s’offraient à nos yeux, nous redescendons légèrement pour trouver un endroit accueillant à l’abri du vent.

A 13 heures, nous entamons la descente très facile sur ces névés et, après une petite pause café au refuge de Pombie, nous retournons au parking.

A noter que lorsque nous repassons le col de Pombie, le pic d’Ossau est presque dégagé. De ce col nous avons une belle vue sur le col du Pourtalet et l’Espagne. Même si le soleil nous a boudés, ce fut, une bien belle et sympathique randonnée.

Simon de l’Abreuvoir.

MERCI JACQUES

Le col de Peyreget :  2313m
Le col de Peyreget :  2313m
Le col de Peyreget :  2313m
Le col de Peyreget :  2313m
Le col de Peyreget :  2313m
Le col de Peyreget :  2313m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 12 Juin 2016

~~Dix courageux randonneurs sont partis, ce week-en, vers les plus hautes cimes des Pyrénées

SAMEDI 11 jUIN

Départ en voiture vers le refuge de la Rencluse en 2 groupes qui se sont retrouvés vers midi Après un petit casse-croûte,nous faisons un peu de tourisme en empruntant le chemin du Trou du Taureau (Forau de Aiguallut)

Après une traversée mouvementée de la Garonne (pieds nus et en slip pour certain ) dans une eau glacée, nous grimpons par la variante du GR 11 pour descendre vers le refuge de la Rencluse (2140m.)

Là, nous passons une agréable soirée l’accueil était sympathique

DIMANCHE 12 JUIN

Départ tôt le matin (6h10 ) vers l’aventure !!

Après une heure de marche nous chaussons les crampons et nous nous armons du piolet

Arrivés au col du Portillon Supérieur (2908m. ) nous entamons la traversée du glacier vers le col de Coroné (3173m. )

Après avoir composé trois groupes, le col est atteint sans encombre

Avant la montée finale, un de nous (pas suffisamment entraîné ) abandonne dommage ! Les autres s’arment de courage pour gravir les derniers 250m. de dénivelé

L’Aneto est enfin vaincu par « les vieux grognards » du club

Malgré un vent terrible et le grand froid trois courageux passent le Pas de Mahomet, les autres renoncent

Enfin après une très légère collation, nous descendons allègrement (quelques petites chûtes et quelques déchaussement de crampons sont à déplorer )

Fatigués, mais heureux d’avoir réussi cette course, le retour au refuge est apprécié par tous

Un grand merci à ceux qui, solidaires, ont pris en charge les petits groupes (Annick, Jeannot et Roland ) et bravo à tous pour ce mini exploit salué par de nombreux jeunes espagnoles…….eh oui ! gravir l’Aneto à près de 70 ans pour certains, 83 ans pour l’un d’entre nous peut constituer une fierté méritée

BRAVO à tous ceux qui, une nouvelle fois, ont fait honneur au Club Ski et Montagne de la Neste

MERCI RICHARD

Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)
Pic d’Aneto  (3404m.)

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 23 Mai 2016

~~Dén. 1000m. environ En report de la sortie du dimanche (cause mauvais temps) c’est par beau temps qu’une douzaine de vaillants marcheurs se sont élancés, lundi 23 mai, sur le sentier menant à la Soula puis au lac de Pouchergues.

Ce qui est à noter :

Nombreuses plantes qui s’éveillent

Paysages sauvages avec de magnifiques cascades

Nombreux isards sur les névés immaculés par la neige de la veille ;

Quelques « 3000 » bien encapuchonnés de neige se découpant dans un superbe ciel bleu

Enfin, le lac de Pouchergues au 3/4 glacé

Une cadence de marche régulière pour le bonheur de tous

La bonne humeur de chacun

En conclusion, une superbe journée à recommencer sous d’autres horizons

Merci Richard

Richard de la Fuenté

Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)
Lac  de  Pouchergues (2111m.)

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 15 Mai 2016

~~Il y a plusieurs millénaires que les plus grands philosophes, de Platon à Francis Blanche en passant par Paul Ricard, ont théorisé que les mêmes causes reproduisent toujours les mêmes effets. Cela s’appelle le déterminisme. Notre esprit critique nous a poussés à vérifier ce théorème. Quels sont les faits ? En ce dimanche de la Pentecôte, le temps est très mauvais. Notre chef qui n’est pas celui de la rando du 24 avril (nous en possédons beaucoup), décide de passer en Espagne en appliquant l’adage suivant : mauvais temps en deçà des Pyrénées beau temps au-delàs. Et ça marche !! Passé de tunnel, le soleil nous sourit. Alors, ne changeons rien, continuons d’obéir à cette loi millénaire et ainsi, nous allons à Bielsa, empruntons à nouveau le sentier qui doit nous amener vers Tella en longeant le canal

. Pourquoi cette fidélité rigide au déterminisme ?

Serait-ce du fondamentalisme ? Certes non !

Tout simplement parce qu’une majorité des membres de ce groupe d’aujourd’hui, n’a pu participer à la sortie du 24 avril (qui emprunta cet itinéraire). Ceux qui l’avaient déjà fait l’avaient apprécié et acceptaient volontiers d’y revenir.

En effet, les fleurs et les points de vue, sont toujours là. Le repas de midi sur un site bien dégagé ainsi que le pot de l’amitié chez Luis, au retour, sont toujours de très bon moments. D’accord nous n’allons pas y retourner forcément dans 3 semaines. Mais nous avons passé une très belle journée

. Merci Alain.

Simon de l’Abreuvoir.

Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)
Camino del Cinta (bis)

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 8 Mai 2016

~~Si l’on consulte la carte IGN au 1/25000, on reste légèrement perplexe sur l’itinéraire à prendre. En effet une fois passé le col d’Ansan, aucun sentier n’est marqué et les lignes de niveau de la carte sont singulièrement rapprochées dans cette région. Allons voir sur place. C’est ce que font 15 randonneurs intrépides ou inconscients ou qui, tout simplement, ne se sont pas inquiétés de ce genre de contingence et qui en toute logique ont confiance en leur chef. Nous quittons les voitures 2 ou 300m après avoir passé le col de Spandelles (venant d’Argelès). Ceci nous permet de nous diriger directement vers le col d’Ansan évitant ainsi un petit bois et une légère descente (qui deviendra au retour une légère montée superflue). Pas d’hypocrisie, le ton est donné, la pente est rude ! Après le col, un panneau nous indique la direction du Pic de l’Estibète. Un sentier nous fait monter en écharpe le long de ce terrain pentu et après 1h30 nous arrivons sur la crête entre le pic d’Arrouy et le Pic d’Estibète. Il n’est plus bien difficile de l’atteindre. Nous ne nous attardons pas sur ce Pic. Cependant nous pouvons admirer un paysage fabuleux, bien que coté montagne, des nuages nous cachent les hauts sommets. Nous redescendons et en suivant la crête, allons nous diriger vers le soum de Granquet. Tiens, nous retrouvons quelques resquilleurs qui ne nous ont pas suivis jusqu’au sommet, quelle mentalité !! Nous cheminons sur cette crête, quelque fois facile et quelque fois plus délicate, et arrivons au bout d’une heure au soum de Granquet. Le panorama est toujours aussi grandiose, et en remarquant le pic d’Estibète, nous apprécions l’itinéraire accomplis. Nous entamons tout de suite la descente qui est d’abord assez raide et technique. Ensuite sur un étroit replat, toujours sur la crête, vaguement à l’abri du vent, (eh oui, il y a un vent qui n’est pas bien chaud, la crème solaire est superflue) nous trouvons assez de place pour déguster notre repas montagnard. Nous ne nous attardons pas. Dès la dernière goutte de café avalée nous reprenons la descente, un peu moins délicate. Arrivés à un col nous quittons la crête et un sentier nous conduit au col d’Ansan et de là, directement aux voitures. Très belle randonnée, un peu raide, un peu délicate par moments (c’est ça la montagne), panorama magnifique. Merci Alain. Simon de l’Abreuvoir

Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m
Pic de l’Esbitète 1851m et soum de Granquet 1881m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 1 Mai 2016

A défaut de partir à la recherche du muguet, nous sommes partis sur les pentes de la Peyre par un super temps hivernal

Après le sommet, Jean-Pierre nous a gratifié d’une variante par le cirque de Grézioles et son petit lac

A cet endroit bucolique, nous avons posé nos sacs pour une collation bien méritée. La fin de la boucle s’est située au col de Couret et, quelques mètres sur la route, nous ont permis de retrouver les automobiles ……

Pour fêter cette superbe balade, le pot de l’amitié chez Gabrielle nous a revigorés

Merci à Jean-Pierre pour cette agréable journée

Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)
Soum  de  la  Peyre (1821m.)

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 17 Avril 2016

"La moue un peu dubitative devant le brouillard qui cachait le Bassia , 11 randonneurs partent du Pla de Moula pour rejoindre le col et la cabane de l'Oueil Lusent.Pour cela, ils ont traversé successivement le Col des Ares, le Col des Estrets et longé la Crête de Sarramère et ...toujours sous le brouillard.

Dans la cabane, ouf, quelques braises du matin vite ravivées nous réchauffent!

Et voilà que bien au chaud, nous prenons le temps de boire l'apéro, et pour finir de déguster les desserts à profusion sur la table...

Vous l'aurez compris, la pause a été bien plus longue que d' habitude .Les conversations fusent des quatre coins de la table ... ponctuées par les "chéri -chérie" de nos amis Yannick et Thérèse! ...ceci dit qui nous ont bien faite rire .

La descente se fait par le Col de Couradat, cette fois éclairée par un soleil bien timide.

C'est à Lou Mountagnou à Esparros que nous finissons notre balade.

Merci Alain pour cette journée bien fraternelle".

LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS
LE  PACTE  DES  LOUPS

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0