Articles avec #raquettes a neige tag

Publié le 26 Mars 2017

Lorsque Jean-Pierre a décidé ce but de balade, la neige tombée en abondance au mois de janvier confrontée à un hiver très doux par la suite, avait bien fondu en moyenne altitude et dimanche dernier au Castets Sarradis (1781m) il fallait désespérément chercher un névé pour frapper convenablement une bouteille d’anniversaire.

Entre temps la neige a fait son retour, et ce qui devait une petite randonnée printanière, s’est transformé en une belle course hivernale.

De Beaudéan, nous empruntons une route forestière, et dans une boucle, nous trouvons un parking sur lequel un panneau nous indique : Cabane de Conques 1h30.

Très optimiste ce panneau, nous en sommes conscients. Nous nous engageons sur une piste qui aboutit à un guet nous permettant de traverser le ruisseau de Binaros. Différentes écoles pour passer un guet, il y a ceux qui passent lestement de pierre en pierre, ceux qui passent plus précautionneusement et ceux qui, sachant qu’ils vont tôt ou tard manquer une pierre, délibérément acceptent de laver leurs chaussures et éventuellement leurs pieds.

L’ensemble de la troupe (nous sommes 11) a traversé en suivant au choix l’une de ses trois théories. Notre chef est alors confronté à un grave problème. Nous sommes à 1165m la neige recouvre le sol. Pas de trace de sentier ni balise, aucune direction évidente. Quelques tâtonnements inévitables ont lieu et puis, oh miracle, nous finissons par découvrir le sentier qui remonte le long du ruisseau.

Nous ne le quittons plus. Nous montons ensuite en sous-bois et arrivons en vue des cabanes de Courbet 1469m. Nous sommes totalement dans la neige, jusque là les raquettes étaient sur les sacs à dos, elles émigrent sous les chaussures sauf chez une minorité d’irréductibles qui trouvant que la couche de neige n’est pas très épaisse, elles ne sont pas indispensables.

Encore une montée de 200m et nous voilà à la cabane de Conques (nous avons mis beaucoup plus d’ 1h30). Qu’importe, nous sommes arrivés.

Le repas s’impose, nous sommes adossés à la cabane. Nous avons en face de nous, plein sud, les crêtes de Conque, Pène Nère, puis, dominant le tout, nous voyons le sommet de l’antenne du Pic du midi. Un randonneur à ski suivi de son petit chien vient nous rendre visite, c’est un montagnard de haut niveau qui nous raconte des choses intéressantes et utiles tandis que le petit chien se restaure en partageant un peu notre repas. Ces compagnons nous quittent et nous quittons à notre tour la cabane.

Une descente amusante dans la neige, puis aux cabanes de Courbet, les raquettes réintègrent les sacs à dos, nous reprenons le sentier, retraversons le guet et arrivons aux voitures vers 16h.

Inutile de relater la halte à Bagnères, le récit serait trop répétitif. ( tout comme le repas d’anniversaire, mais oui !!)

Tu nous as emmenés dans un beau coin que la neige a rendu encore plus sauvage.

Merci Jean Pierre.

Simon de l’Abreuvoir

La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m
La cabane de Conques 1690m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 12 Mars 2017

Dén.350m.

Compte tenu des conditions météo peu favorables, nous renonçons à notre première initiative ; Gavarnie

A 7 nous décidons d’aller chercher le soleil sur l’autre versant de la chaine

Le tunnel franchi nous le trouvons en effet. Direction le Réfugio de Barrosa.

A l’unanimité nous prenons l’option sans raquettes, la plupart le regrettera ce ne fût pas la meilleure option de la journée

Nous trouvons en effet rapidement la neige dès la piste et au retour, elle sera particulièrement molle

En 2 heures nous arrivons au refuge d’où nous pouvons admirer le cirque enneigé et les sommets sous un soleil des plus généreux

Nous avons entendu les grues vers : Espluga rioja

Aucun regret, nous avons profité au maximum, de la neige, du soleil et des paysages

Merci ANIK

Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 26 Février 2017

Richard, notre chef, nous convie pour une randonnée en raquettes dans une région qu’il affectionne particulièrement, c’est- a- dire la région du Louron.

Nous quittons le parking de Cazaux-Dessus ( 1350m), vers 9h et empruntons la route forestière de Balencous.

La nuit a été froide, la mince couche de neige étalée sur la piste tient bien, les raquettes sont sur le dos. Les meilleures choses ayant toujours une fin, il nous faut quitter cet itinéraire confortable et, vers 1550m, partir à gauche vers les crêtes du Pic du Lion et du Pouy-Louby. Nous montons sur une pente herbeuse assez raide, mais dégagée de neige. Le rythme cardiaque pendant une petite heure est assez élevé. Ensuite une série de traversées dans la neige, qui repose les organismes mais exige un minimum de vigilance, ( nous sommes toujours sur des pentes raides par moments), nous conduit au pied du Pouy Louby. Les membres les plus vaillants de cette petite troupe finissent l’ascension de ce sommet, les autres, moins vaillants ou peut-être plus fatigués se dirigent directement vers le col de Sahiestre 2000m. Il reste 70m et enfin, nous atteignons le Soum de L’Aigle vers 12h15.

Certes, la montée a paru raide pour certains, mais encore une fois quelle récompense. Bien sur lorsque l’on est sur un sommet on apprécie le panorama, toujours intéressant. Ici, au soum de l’Aigle on découvre l’un des plus beaux que nos belles Pyrénées peuvent nous offrir. L’enneigement hivernal ajoute une touche supplémentaire à cette féérie. Nous mangeons donc devant ce spectacle ravissant. Il n’y a pas d’anniversaire à fêter mais une nouvelle voiture à arroser. Quelle équipe !!! Et pourtant ils montent !

Nous chaussons enfin les raquettes pour redescendre en prenant les crêtes du cap de Peyrehicade et du Tuquet. Cette descente sur de la neige assez molle et sur des pentes douces, est un régal d’autant plus grand que, nous dirigeant en direction du sud ouest, nous pouvons encore contempler longtemps cette magnifique carte postale.

Bien contents d’être arrivés aux voitures, nous avons fait à peu près 850m de dénivelée. Très somptueuse balade.

Gracias Ricardo.

Simon de l’Abreuvoir

Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 19 Février 2017

Un trou dans le calendrier des sorties du Club a été comblé avec bonheur par Monique.

Elle dépayse légèrement sa troupe en l’amenant au col de Portet d’Aspet. Le but en est le Puech, sommet peu connu par les membres du club.

Elle entraine avec elle 14 randonneurs qui quittent ce col vers 10h. Un petit incident mécanique du à une ouverture de coffre récalcitrante avait retardé le départ de quelques minutes. Nous partons vers le col de la Bène (1206m) les raquettes sont sur les sacs. Après ce col, nous allons rentrer dans le vif du sujet, chausser les raquettes et gravir dans la forêt une piste assez pentue par moments. Sans aucune complainte ni trop de bavardages cependant, la petite troupe monte ces 270m qui l’amènent à la cabane du Bazet. Ensuite il ne restera plus qu’à gravir en crête les 200m qui nous séparent du sommet.

Nous y sommes vers 12h15 et, sous ce ciel totalement dégagé, nous admirons le panorama. Ce Puech est un sommet modeste en altitude mais grâce à son emplacement, il se révèle être un magnifique belvédère. Bien en face de nous, nous avons le Mont Vallier très pointu, vu sous cet angle. Près de nous, le Cagire et sa face est. Coté ouest, ils sont tous là : Pic du midi, pic Long, Cambielh, le Néouvielle, les monts du Luchonnais, et bien d’autres.

Vers l’est nous voyons des pics ariégeois, mais désolé, nous ne voyons ni le Canigou ni la mer…..

Le repas toujours aussi amical ne s’éternise pas trop devant ce splendide paysage, un petit vent frais nous rappelle que nous ne sommes qu’au mois de février. Après avoir rechaussé les raquettes, avoir redescendu la crête et visité la cabane du Bazet (très fréquentée), nous reprenons dans la forêt cette piste raide, la neige est assez dure la descente demande un peu d’attention. Aucune chute si bénigne soit-elle n’est à déplorer. Retour aux voitures dont les coffres s’ouvrent tous, très obligeamment.

Il ne nous reste plus qu’à reprendre la route en faisant une petite halte à Aspet, inutile de préciser pourquoi.

Très belle découverte Monique, nous t’en remercions affectueusement.

Simon de l’Abreuvoir

Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 12 Février 2017

Dén. 750m.

De bonne heure (match de rugby France-Ecosse oblige), une compagnie de 8 perdreaux et perdrix (pas de l’année !!! )s’est élancée en direction des crêtes depuis Camparan (alt. 910m. )

Après une petite visite des granges du Val, la montée, à travers les forêts de Camparan , Bourisp et La Serre ne fût qu’une formalité.

A la sortie de la forêt, un soleil timide, mais fort présent, nous a accompagné jusqu’au Rocher de Peyres-Aubes (1639m.)

Le vent d’Autan jouant avec la neige immaculée et le soleil nous a offert des images originales

Le repas fut savouré dans une belle clairière, assis sur un banc très rustique formé par un chablis de Pin très branchu.

La descente s’est déroulée sans encombre, ou presque ! (quelques fesses sont allées goûter le plancher des vaches ………

Le retour hâtif à la voiture nous a permis d’être en super forme pour affronter les Ecossais !! (nous avons pris un fabuleux bol d’air !! )

Allez les Petits

Merci Richard

Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 1 Février 2017

Voici une grande classique du club, le val d’Arizes. Rares sont les années où nous ne pénétrons dans ce vallon. Principalement ce sont des randonnées d’été. Nous sommes allés au pic de Ballonque ou à la Montagnette en passant par le lac d’Arizes. Nous avons gravi le Pic du Midi en empruntant le chemin des muletiers et le col de Sencours, nous l’avons aussi, gravi en passant par la cabane d’Arizes, le col d’Aouet et la crête nord. Cette ascension ne présente aucune difficulté technique. Elle est raide, très belle, elle dénivelle de 700m mais ne possède pas le moindre pas d’escalade. Elle demande seulement une bonne forme physique. Pas le genre de balade que l’on peut faire sans entrainement.

Ces digressions nous éloignent de notre sortie de dimanche. Revenons à nos raquettes. Nous les chaussons dès le départ. Nous avons garé nos voitures sur le bord de la route du col du Tourmalet à l’altitude 1250m. A 10h, nous pénétrons dans le val d’Arizes. Nous sommes accueillis d’emblée par une pente assez raide, elle se radouci ensuite. Nous passons devant les cabanes de Tramazaygues (orthographe vérifiée sur la carte IGN). Nous marchons toujours sur la rive gauche du ruisseau, par moment, le dévers et un peu marqué, ce qui n’est pas du goût de tout le monde, c'est-à-dire des moins doués !! Cependant la petite troupe avance ; nous laissons à gauche le pont de Baquès et le départ du sentier des Muletiers, totalement invisible sous la neige. Un dernier dévers un peu délicat à franchir. Il va sans dire (même si cela va mieux en le disant) que l’été, sans la neige, il y a un sentier qui serpente gentiment en cet endroit. En attendant, Il nous reste 200m à gravir pour arriver à la cabane, nous l’atteignons à midi.

Les premiers arrivés ont déjà sorti tables et bancs, le soleil bien qu’un peu pâle est de la partie.

M’en voudrez-vous beaucoup si je vous parle d’un club où nous fêtons souvent des anniversaires ? C’était encore le cas pour deux de nos camarades qui prenaient le pic à témoin pour marquer une année de plus. Après la dégustation de tous les ingrédients qui marquent un tel évènement, et après avoir remis les tables et bancs bien à leur place dans la cabane, le ciel et le pic en sont témoins, nous rechaussons les raquettes et prenons le chemin du retour.

Vers 15h30 nous déchaussions les raquettes et reprenions les voitures. Direction Bagnères, devinez où.

Une très belle randonnée, Monique, nous t’en remercions chaleureusement.

Simon de l’Abreuvoir

La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 21 Janvier 2017

Il n’est pas toujours donné de trouver une aussi belle neige à Payolle, mais aujourd’hui nous étions gâtés.

Notre cheftaine : Annick, toujours aussi attentive aux prévisions météorologiques avait avancé la randonnée prévue le dimanche 22 janvier de 24 heures. Une fois de plus cette décision s’avéra judicieuse, samedi le soleil était généreux et la température, un peu fraiche au départ devînt rapidement tout à fait agréable.

Vers 10h20 (pas si vaillante que ça, la petite troupe !!) 13 montagnards chaussent leurs raquettes au lieu dit : les Quatre Véziaux, et vont se diriger vers la Hourquette d’Ancizan.

La montée est très tranquille, la route de la hourquette l’hiver, sert de piste de ski de fond, nous rencontrons donc des fondeurs. Certains d’entre eux nous montrent un élégant pas de patineur.

Vers 12h45 nous nous trouvons aux cabanes de la Hosse (1409m), il est temps de déguster notre pique nique sous l’œil bienveillant du soum de Coste Oueillère que nous n’avons pas visité depuis un certain temps. Quelques balustrades autour de l’une de ces cabanes, une fois dégagées de leur neige nous procurent une bonne table de salle à manger.

Nous allons descendre ensuite, par une piste sympathique plein nord passant par le clôt des Artigous. Au bout d’un petit moment, un petit départ de sentier à gauche, inspire un ou deux frondeurs qui trouvant que cette piste était trop facile, obligèrent notre cheftaine ainsi que le reste de la troupe à les suivre. L’aventure allait enfin commencer ! Hélas pour ces mutins, une racine mal placée stoppa la troupe et leur projet. Devant cet obstacle, dans sa grande sagesse, notre doyen décida quant-à lui qu’il faisait demi-tour et allait reprendre la piste il fut rapidement suivi par tous ses camarades. Une fois sur le droit chemin, laissant le clos des Artigous à notre droite, nous rejoignîmes l’itinéraire du départ. Quelques attelages de chiens de traineaux donnaient dans ce paysage enneigé une touche assez Lapone. Nous retrouvâmes le lac de Payolle toujours aussi gelé.

Les voitures nous attendaient pour nous porter à Bagnères et prendre le pot de l’amitié. Nous y retrouvâmes par le plus heureux des hasards 3 de nos amis qui ayant préféré chausser des skis, n’avaient pas pris le même itinéraire que nous. C’est ainsi que nous pûmes trinquer tous ensemble à la santé du club, de la neige, de l’amitié etc.

Merci Annick pour cette belle randonnée.

Simon de l’Abreuvoir

Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 10 Avril 2016

Nous ne sommes pas moins de 14 à emprunter la piste qui, du bout de la route du Chiroulet, nous conduira aux granges de la Lit.

La troupe est confiante, 500m de dénivelée, voila qui n’est pas bien méchant. Mais si l’on observe le groupe de plus près, on s’aperçoit aisément que l’équipement de chacun diffère. Certains portent leurs raquettes, d’autres non.

Quoiqu’il en soit nous nous élevons allègrement sur cette belle piste et vers 11h45 (nous sommes partis vers 10h) atteignons les granges de la Lit. Ce sont 4 ou 5 jolies cabanes groupées dans une clairière. Elles passent leurs journées à contempler la ligne de crête qui va du pic du Midi au pic Merlheu. Sort très enviable !!

Pour certains d’entre nous, le but de la sortie est atteint. Mais pour d’autres, en général comme par hasard, ceux qui avaient leurs raquettes sur le dos, la randonnée est un peu trop courte, ils vont continuer de monter encore une demi-heure en direction d’une cascade. A ce niveau ils font demi-tour et redescendent vers les granges. Les raquettes n’auront pas quitté leur dos !

Ceux qui sont restés aux granges ont attendu stoïquement leurs petits camarades avant de manger, et ainsi, c’est la troupe au complet qui dégustera l’habituel repas montagnard.

Descente sans problème.

Très jolie petite balade.

Merci Annick

Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m
Les Granges de la Lit 1500m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 3 Avril 2016

Partis du village de Bareilles 12 raquetteurs se sont dirigés vers le lac de Bordères (650m. de dénivelé)

Les raquettes ont été chaussées à mi-chemin et elles nous ont permis d’atteindre le lac à midi où nous avons, avec plaisir, casser la croûte

La descente a été facile pour tous et à 16h. nous étions au café du centre

Merci ALAIN

Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères
Lac de Bordères

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0

Publié le 20 Mars 2016

L'opération ne se présentait pas sous les meilleurs hospices car le ciel était chargé, la météo peu engageante mais le moral des huit participants était au beau fixe.

La suite leur donna raison car le soleil nous attendait à notre arrivée au Peyras et nous accompagna durant toute la montée dans une neige de bon aloi.

Après un casse croûte bien mérité les vaillants du jour poussés par le nuage regagnèrent le point de départ qui nous attendait... SOUS LE SOLEIL !

Merci à tous pour votre compagnie et votre bonne humeur .

Merci Pierre

LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE
LYSET  DE  HOUNT  BLANQUE

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost 0