Le cap de Gauch 2148m

Publié le 28 Juin 2017

Pierre nous annonce  une randonnée avec 1400m de dénivelée. Ceci refroidit les ardeurs de certains. Cette dénivelée est en fait moins importante. Nous atteignons le petit village du Couéu, situé au pied du col de Menté, versant ariégeois, nous montons une petite cote et  arrêtons les voitures environ à 900m d’altitude. Il restera tout de même  1250m à monter !

Les fracturations dans les groupes étant très à la mode, pourquoi le club ne pourrait-t-il pas s’en offrir une ?

Trois sous groupes vont donc se créer :

                -Les vaillants, ceux qui veulent faire l’intégralité de la randonnée.

-Ceux, tout aussi vaillants au départ, mais qui en cours de balade considèreront qu’ils en ont  fait assez et s’arrêteront en route.

-Les pas vaillants du tout. Dès la veille ils ont décidé qu’ils n’atteindraient pas le sommet et qu’il est inutile de se lever si tôt (rendez-vous à 6h30). Honte à eux bien entendu.

 

Les 2 premiers groupes, vers 8h, entament le sentier qui les conduit à la cabane du Piejau 1440m. Cette montée se fera dans un brouillard assez dense. Il faut avoir une bonne foi en la météo et espérer en des heures meilleures pour cheminer sur ce  sentier bien raide. Enfin la cabane, elle est très accueillante, mais  Il n’est pas question de trop s’y attarder il reste 700m à gravir. Le brouillard disparait peu à peu. On avance à présent sur une large crête qui dévoile un beau panorama.

 Arrivé au col de Grataux 1661m la scission entre les 2 premiers groupes s’opère.  Neuf d’entre eux continuent vers le sommet, alors que trois autres restent dans les parages et vont visiter les anciennes mines de blende.

Le troisième groupe (les 5 paresseux qui sont partis à 9h15 des voitures), parvient au col de Grataux vers 11h30, les retrouvailles sont, comme de bien entendu, émouvantes.

Bientôt ceux qui ont fait le sommet redescendent, et tout le monde se retrouve pour savourer le repas  habituel des montagnards.

Une brume montante de la vallée fait craindre un moment qu’elle s’attarde un peu trop sur nous, ceci nous incite à ne pas trop nous attarder. Ceux qui le matin, sont monté dans le brouillard, n’ont pas envie de redescendre sous les mêmes conditions.

Nous nous dirigeons  vers la cabane tout en constatant que nos craintes n’étaient pas justifiées, un franc soleil nous y attend. Il fait même chaud et un petit abreuvoir avec un tout petit filet d’eau fraiche est le bienvenu.

La descente est ensuite rapide vers Couéou où vers 15h30, nous retrouvons les voitures.

Le pot de l’amitié se fait au sommet du col de Menté où 2 jolis petits ânes nous souhaitent la bienvenue.

Tu as emmené 16 montagnards dans un endroit inconnu de la plupart d’entre eux. Belle découverte. Merci Pierre.

Simon de l’Abreuvoir

Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m
Le cap de Gauch 2148m

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0
Commenter cet article