randonnee en montagne

Publié le 11 Novembre 2018

 

La vallée de la Pez ne bénéficiait pas d'une très bonne réputation dans le club mais Anik en nous y conduisant nous a montré que c'était tout à fait injustifié.

  Le départ vers 9h du Pont du Prat , 1261 m, se fait sous un vent de Sud fort désagréable qui ne nous lâchera pas de toute la balade.

L'entrée dans la vallée se fait par une pente assez raide en remontant le cours de la Neste de la Pez.

Le sentier bien marqué emprunte le pont de Lespitau vers 1375m puis chemine toujours raide vers la cabane Jean Forgues à 1554 m  qui est atteinte en une heure.

 Après une petite pause à l’abri du vent contre la cabane nous reprenons la route vers le fond de vallée. 

  Il nous faut encore une heure et demie de marche dans une pelouse rase bien agréable  pour arriver au  pied de la « muraille » du Port de la Pez qui du haut de ses 2451m paraît infranchissable avec ses couloirs neigeux qui ne semblent pourtant pas gêner une harde d'isards à l'aise dans leur élément.

  Nous sommes à 1825 m à la limite de la neige et les nuages accrochés aux sommets nous laissent entrevoir de temps en temps le Pic de Lustou 3023 m sur la droite puis le Pic de Guerreys ou de Bacoué 2975m. Si l'on pouvait s'élever un petit peu on pourrait apercevoir en suivant la crête après le port de la Pez  le Pic de l'Abeillé 3029m à peine masqué par la Montagne des Coumettes.

  Il est temps de redescendre car il va bientôt être midi.

  Anik nous propose un petit crochet pour aller admirer la belle cascade qui tombe des Coumes d'Estos rive gauche de la Neste de la Pez bien alimentée ainsi que de nombreuses autres par la fonte des neiges abondantes de la semaine précédente.

  Repas à la cabane de Jean Forgues à l'abri du vent puis descente prudente par le même sentier souvent noyé sous les amas de feuilles de hêtres, pittoresques mais piégeux.

  Arrivée à 14h10 au Pont de Prat  , arrêt à la chapelle d'Artiguelongue pour admirer la monumentale statue de la Vierge taillée dans un tronc de séquoia puis pot traditionnel au non-moins traditionnel café « Chez Roger » à Loudenvielle.

 

  Bilan de la journée 768m de dénivelée cumulée pour 8,9 km de marche dans une belle et sauvage vallée.

 

   Merci Anik

La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 6 Novembre 2018

Le temps maussade de la semaine a laissé la place à une belle journée ensoleillée pour ce premier dimanche de novembre. Il est apparu plus prudent de ne pas choisir un but de randonnée trop élevé en altitude, nous pourrions y trouver de la neige (les raquettes ne sont pas encore sorties de leur torpeur estivale). On peut aller voir cette neige fraIche au loin en montant sur un agréable balcon. Le Pibeste remplit cet office.

Nous quittons le village d’Ouzous vers 9h15 et empruntons le sentier évident du Pibeste. Il  est parfaitement balisé jusqu’au sommet.

Vers 11h30, nous sommes au col des Portes (1229m) nous apercevons le sommet du Pibeste encore un peu loin semble-t-il. Effectivement s’il n’y a plus que 120m à gravir, il y a 1,5 km à parcourir. Nous traversons le plateau d’Ayzi , un troupeau de chevaux paisibles broutant une herbe un peu rase agrémente ce plateau. Nous arrivons enfin au sommet vers 12h15. Nous avons eu le temps au cours de diverses haltes avant le col de découvrir le splendide panorama qui s’offrait à nous au sud,  en particulier toute la vallée d’Argelès  avec le secteur de Gavarnie au loin puis le Vignemale, le Balaitous etc,  etc. Au sommet nous découvrons un très vaste panorama coté nord avec les villes de Lourdes, Tarbes, Pau et bien au-delà. Ce pic est un belvédère grandiose, c’est pourquoi, (nous le découvrons sur une des nombreuses affichettes qui ont jalonné notre ascension) de 1934 à 1969 un téléphérique montait les touristes en ce lieu. Il ne reste plus aujourd’hui que la gare supérieure qui avec sa tourelle fait penser à un petit château. Le restaurant d’altitude qui fonctionnait à cette époque a disparu en même temps que ce téléphérique, nous nous sommes contentés de notre habituel repas montagnard.

Nous visitâmes ensuite les vestiges des installations de cette gare supérieure et fûmes amusés par une table d’orientation originale. Sur le rebord d’un mur qui délimite une terrasse, les noms des principaux sommets sont indiqués au moyen de plaques vissées sur ce mur et orientées vers le sommet visé. Petit bémol : Le Cylindre et le Marboré sont inversés. Amenez un tournevis !

Nous repartîmes vers 14 heures, et après avoir visité la cabane d’Ayzi que nous avions négligée  à l’aller, après une descente sans problèmes,  nous retrouvâmes nos voitures vers 16 heures.

Ce Pibeste est un sommet bien agréable, nous le revisiterons un jour !!

Merci  Jacques

Simon de l’Abreuvoir

LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 24 Octobre 2018

Certainement la dernière belle journée en haute montagne de l’année. Un temps très ensoleillé s’y prête. Sous la direction de Richard, 18 de ses compagnons partent à 9h du parking du lac d’Aubert.

Nous nous dirigeons vers la Hourquette d’Aubert  que nous atteignons à 10h30. Durant cette montée nous pouvons admirer le pic de Néouvielle qui possédait un glacier éternel il y a encore vingt ans. Aujourd’hui, il n’est que saupoudré de neige. Par contre le pic de Campbiel, qui fait 100m de plus est bien enneigé dans sa partie sommitale, ceci le rend encore plus majestueux. De la Hourquette nous contemplons encore une fois les lacs d’Aubert et Aumar, puis nous basculons au nord ouest vers les lacs d’Estagnol et Nère. Vers le lac d’Estagnol, nous retrouvons une amie qui, partant  de Barèges, est venue à notre rencontre en passant par le lac des Coubous. La petite troupe ainsi renforcée contourne le lac Nère par le nord. Nous évoluons sur un terrain très granitique et avançons de bloc en bloc. Tout le monde n’est pas uniformément à l’aise sur un tel terrain, nous avançons lentement.

Ensuite, par le col de Tracens, nous nous dirigeons vers le col de Madamète. Le vallon est assez large et il n’est pas évident de trouver directement ce col. Enfin, après 2 essais infructueux nous y  arrivons. Il est 13h30. Il est temps de se restaurer et de fêter un anniversaire.

Notre pause bien méritée étant achevée nous entamons la descente du col de Madamète. Nous passons devant le Gourguet de Madamète et terminons notre descente vers les lacs (Aubert, Aumar) que nous atteignons vers 16h30. Durant cette descente, plein sud, on ne se lasse pas d’admirer ce paysage minéral, Néouvielle, Campbielh, pic Méchant. Le soleil déjà déclinant y apporte une touche encore plus impressionnante. Le plaisir des yeux compense la fatigue des jambes de certains.

Comme toujours, le pot de l’amitié consommé un peu plus bas, clôture cette belle journée.

Merci Richard

Simon de l’Abreuvoir                             

COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 30 Septembre 2018

SITUATION : est de Barrège

ALTITUDE : 1831 mètres sur la borne du sommet , dénivelé aux alentours de 650 m

HEURE DE DEPART : 7h 30 de Lannemezan  9h du parking

PARTICIPANT(ES) :14 et presque la parité

CONDITIONS METEO : excellentes , mer de nuage très en dessous du parcours

ENVIRONNEMENT : paysage magnifique du Pic du Midi au Balaïtous et bien plus encore ,ouverture de la chasse à l'isard et suite de la chasse aux champignons

AMBIANCE :très bonne, joyeuse ,très bon appétit du groupe au moment du repas au soleil

IMPRESSION GENERALE : excellente journée ,très belle rando ,groupe toujours très sympathique

Merci au guide Alain  affable ,souriant et compétant (comme d'habitude)

NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 23 Septembre 2018

C’est le 23 septembre, premier jour d’automne. « Les sanglots longs des violons de l’automne, blessent mon cœur………………….….. » écrit le prince des poètes, et il est suivi par bien d’autres. Josiane ne l’entend pas ainsi : il fait un temps estival et je vais leur prouver que même s’ils pleurent l’automne avec géni, ils se trompent !  Nous allons faire une rando formidable.

Elle ne s’est pas trompée.  Nous sommes 11 à l’accompagner, nous partons bien avant l’aube, il est 6h30, la campagne ne blanchit pas encore. Nous avons 2 heures de route avant d’arriver au point de départ.  Pour y accéder, après avoir franchi le tunnel de Bielsa, nous avons tourné vers le village de Chisagues et emprunté une route qui se transformant en piste nous conduit en cahotant à 2000m d’altitude au niveau d’une épingle à cheveu. Un parking herbeux et des vaches nous y accueillent.

Nous trouvons un très beau sentier qui montant plein nord, nous conduit 500m au-dessus de nous au « Collado de las Puertas ».  Bientôt un tout petit étang apparait et très rapidement nous voyons le premier lac de la Munia. Nous sommes montés tranquillement il est 10h30, nous avons tout le temps de musarder et d’apprécier le magnifique paysage qui nous environne. Passé le col, nous pénétrons dans le cirque de la Munia. Marchant plein nord, nous avons à notre droite les crêtes de la Robinera et en face Le pic de la Munia et Pena Blanca dont la blancheur de la roche est surprenante.

Peut-être le plus beau encore, en longeant le 1er lac par la rive droite, une fois les arêtes du Chinipro derrière nous, nous voyons à notre gauche le Mont Perdu, Le Cylindre avec ses couches géologiques  bien caractéristiques et le Marboré. Après ce ravissement nous progressons vers le second lac, le plus au nord. Sans nous presser nous arrivons au bout de ce lac et trouvons sous l’impulsion de Jean-Pierre (qui secrètement aurait bien aimé monter jusqu’au col de la Munia, il est insatiable!) une sympathique éminence dont la nature schisteuse nous offre de confortables tables et sièges pour savourer notre repas. Tiens, un de nos camarades fête son anniversaire ! Passons vite sur les conséquences. Durant ce repas nous tentons de deviner les traces du sentier qui monte au col de la Munia, quelques randonneurs qui se trouvent sur cet itinéraire nous y aident un peu. Par contre, une population qui pratique le hors piste attire nos regards. Une demi-douzaine d’isards traverse à flanc le cirque entre la Robinera et le col de la Munia, leur vitesse de déplacement sur des terrains aussi pentus et instables est impressionnante, très beau spectacle.

Les meilleurs choses ayant une fin, à 13h30 nous repartons en longeant la rive ouest des lacs, repassons le Collado de las Puertas et redescendons jusqu’au voitures que nous retrouvons vers 16h30. Toute la journée, nos yeux ont été éblouis  par la splendeur des paysages que nous avons pu contempler.

Nous partageons notre pot de l’amitié chez Luis et remercions chaleureusement Josiane pour cette magnifique journée d’automne, très riante, qu’elle nous a proposée. Verlaine, tu aurais dû venir avec nous !!

Simon de l’Abreuvoir

Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.
Les lacs de la Munia 2526m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 16 Septembre 2018

Au programme ce Dimanche 16 Septembre deux 3000 qu'Alain nous propose de découvrir pour certains ou de reparcourir pour d'autres , le Pic de Cambieil (3173 m) et le Pic d'Estaragne (3006 m) à la lisière Sud du grand Massif du Néouvielle.

La course promet d'être longue aussi le rendez-vous est fixé à 6h à Mour pour un départ du barrage de Cap-de-Long (2171 m) vers 7h 45.

Tout au long de la randonnée on peut apprécier la diversité géologique de la réserve naturelle du Néouvielle qui,  si on s'en réfère à Wikipedia, est située presque entièrement sur un pluton formé de granite calco-alcalin à biotite, mis en place au Carbonifère, il y a 300 millions d'années à l'occasion d'une intrusion magmatique.

On retrouve dès le départ le granite avec ses blocs acérés pas toujours faciles à franchir  puis vers 2700m un verrou glaciaire de calcaire de couleur claire qui tranche avec la teinte très sombre presque noire du Campbieil .

On admire au passage les Pics de Badet 3162 m et le Pic Long 3194 m avec le pauvre reliquat du grand glacier qui durant la phase de glaciation du quaternaire, il y a plusieurs dizaines de milliers d'années , a formé le paysage actuel.

Le sommet est atteint à 3173m vers 13h , le repas pris en compagnie d'un groupe de Blagnac avec un point de vue extaordinaire sur tous les grands massifs des Pyrénées.

Ensuite descente vers le Nord par une arête faite de dalles pas appréciées par tout le monde , jusqu'au pied du  pic d'Estaragne à 2922m. La deuxième  ascension est avalée par un groupe grisé par l'altitude et les a-pics vertigineux de l'endroit et peut-être aussi par le champagne offert par Alain pour fêter son anniversaire.

Après la photo de rigueur au sommet à 3006m la descente est effectuée par un  sentier pas toujours évident dans les éboulis  qui nous conduit à descendre une barre rocheuse propre à ajouter un peu de piquant à la balade.

Le val d'Estaragne est suivi jusquà la route en laissant le col du même nom, magestueusement découpé, à notre gauche.

Fin de la course à 17h30 puis pot de l'amitié a l'incontournable  Relais du Néouvielle clôturant une magnifique journée comptant un parcours de 10.370 km pour 1177m de dénivelée positive.

Grand merci Alain.

Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.
Pic de Campbieil  3173m. – Pic d’Estaragne  3006m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 2 Septembre 2018

m Dénivelé 950 m.

 

Au départ du lac de Fabrèges nous sommes 11 à suivre Alain vers le Pic Chérue.

 

Après 1h 40, essentiellement en forêt, nous atteignons la cabane du même nom. Nous la connaissons, il y a deux ans le mauvais temps nous avait obligé à nous y replier et à y fêter joyeusement un anniversaire.

 

Nous avons poursuivi notre ascension sans monter au col mais en partant à gauche vers la crête. Quel émerveillement de découvrir sous un ciel parfaitement bleu le Pic du Midi d'Ossau, appelé ici le Jean Pierre !

 

En 3 heures nous parvenons au sommet. Face au Jean Pierre nous partageons comme à l'habitude notre repas dans la bonne humeur.

 

Pour le retour Alain prend l'option de rejoindre la cabane par le vallon, bonne initiative c'est une très belle descente.

 

Nous regagnons ensuite la forêt pour retrouver les voitures. Enchantés par cette belle balade qui nous a offert un panorama grandiose.

 

Merci Alain.

 

Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m
Le Chérue 2195 m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 26 Août 2018

Josiane avait à coeur de nous faire découvrir un de ces lacs "sauvages" qu'elle affectionne tant et c'est le lac de Pouey Laün dans le Val d'Azun qu'elle avait proposé au calendrier pour ce Dimanche 26 Août 2018.

Le rendez-vous à 6h30 est salué par un coucher de pleine lune magnifique annonciateur d'une belle journée.

En effet c'est avec un beau soleil levant que les treize "Arrebourits" empruntent à 8heures le chemin du lac au niveau d'un autre lac, celui du Tech à 1217 m d'altitude.

Le sentier est bien tracé mais assez raide dès le départ et après un passage en forêt il serpente dans les blocs de granit entre lesquels poussent nombre de fleurs sauvages , de framboisiers et de myrtilliers, le long du vallon du ruisseau de la Lie en passant par le Pla d'Artigou.

La course est annoncée en quatre heures sur le panneau du départ mais  c'est avec plus d'un quart d'heure "d'avance"que la troupe dopée par quantité de myrtilles glanées le long du chemin découvre le lac de Pouey Laün, somptueux derrière son verrou glaciaire .

Au pied du pic des Tourettes (2771m) et sur le chemin du col de l'Hospitalet (2548m) qui bascule ensuite vers le lac de Migouélou et son refuge, le Lac de Pouey Laün s'étend sur 5.8 hectares pour une profondeur de 26m à une altitude de 2346 m.

C'est sur une presqu'île du lac que le repas est pris au son des clarines d'un troupeau de brebis rassemblées avec peine par le berger pour les soigner.

Descente sans encombre des 1129 m pour un rassemblement vers 16h au lac du Tech.

Une magnifique sortie, merci Josiane.

J-P

Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.
Lac de Pouey Laün2346m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 19 Août 2018

Le samedi 18 août ayant été consacré au repas annuel du club, Richard nous a proposé d’éliminer quelques calories bien mal acquises, en faisant une petite randonnée le lendemain. C’est ainsi  qu’il conduisit ses 12 compagnons vers le Mount Arrouy.

Partant de la station du Cap Nestès à 9h, nous nous sommes dirigés vers la cabane d’Ilhet puis le col de Sonères. De ce lieu, l’itinéraire est évident, on aperçoit le Mount Arrouy comme une pyramide bien dressée devant nous. On réalise que la montée finale sera assez rude. Certes cette montée est sèche mais pas trop longue, environ 150m. Nous arrivons au sommet à 11h. Richard estimant que notre purge des excès de la veille est insuffisante, prolonge notre marche jusqu’au sommet voisin, le Cap des Pènes. Il n’est  qu’à 750m de nous à vol d’oiseau, mais nous ne volons pas. Il faut redescendre environ 50m puis emprunter une crête rocheuse un peu étroite par moments, mais facile. Nous y sommes vers 11h30. Il y a un peu de vent au sommet,  nous pensons que pour manger, nous serons mieux à la cabane de Camous qui se trouve au pied du Mount Arrouy. Nous descendons directement du cap des Pènes en direction de cette cabane. La pente au départ est raide, mais l’herbe ne glisse pas et des sentiers d’animaux nous permettent de progresser à flanc.

Nous sommes à la cabane vers 12h15, elle est très accueillante (comme toutes ces cabanes) et nous permet d’y passer un bon moment et de faire une petite sieste bien réparatrice !

Il ne nous reste plus qu’à retourner aux voitures en repassant par le col de Sonères. La balade n’a pas été trop longue nous avons dénivelé 550m, ce n’est pas trop épuisant.

Où prendre le pot de l’amitié ? Nous avons trouvé un café ouvert et très sympathique à Mazères qui nous a ainsi permis de bien terminer cette journée.

Belle petite randonnée.

Merci  Richard

Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m
Le Mount Arrouy 1805m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 12 Août 2018

Pierre nous propose l’ascension du pic par la voie royale : la crête nord.

Il est suivi par 9 courageux montagnards. Ils sont partis de Lannemezan à 6 heures, se sont dirigés vers le col du Tourmalet,  ont quitté cette route au point 1226m et emprunté une piste qui les a conduits aux cabanes de Tramezaigue à 1413m. Ils doivent maintenant grimper 1450m.

Il est environ 7h15 ils s’élancent en direction de la cabane d’Arize 1700m que le club visite régulièrement. Le sentier des muletiers que l’on emprunte en traversant l’Adour à gauche, au pont des Vaquès est provisoirement ignoré. Après cette cabane il existe 2 petites variantes : on peut suivre le sentier qui mène au lac d’Arizes 2015m puis traverser plein ouest vers le col d’Aouet. On peut aussi viser le col d’Aouet et monter vers lui directement. On est sur un terrain herbeux qui ne pose aucun problème mais la montée est raide.

Une fois au col il ne reste plus qu’à gravir (oh la litote !!) les 700m qui les séparent du sommet. La progression se fait sur la crête nord du pic. Elle s’élève suivant une pente d’environ 45°. Elle est large ne présente aucune difficulté technique si ce n’est qu’au départ le terrain est instable, il faut bien choisir  où l’on pose ses pieds. Dans l’ensemble, cette très vaillante petite troupe déboucha au sommet du pic entre 12h et 12h15. Quelle surprise eurent-ils en voyant 7 de leurs camarades qui les attendaient bien tranquillement sur la terrasse du pic. Cela faisait presqu’une heure qu’ils étaient arrivés, ayant emprunté l’itinéraire le plus facile par le col du Tourmalet et le col de Sencours. Les 2 équipes ne jouaient pas dans la même division mais les retrouvailles furent tout de même amicales.

Après le repas pris en commun sur cette terrasse, les 2 groupes se séparèrent de nouveau. Ceux qui avaient 1400m à redescendre partirent les premiers, ils sont descendus par le col de Sencours  et le sentier des muletiers. Les autres repartaient vers le Tourmalet beaucoup plus proche. Une fois de plus tout le monde se retrouva à Artigues (on est en plein dans le Tourbillon de Jules et Jim !!) et partit se désaltérer à Campan.

On a beau avoir gravi de nombreuses fois ce Pic, c’est toujours un plaisir d’y retourner, d’autant plus que chacun, suivant ses possibilités, peut choisir son itinéraire.

Merci Pierre

Simon de l'abreuvoir

Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m
Le Pic de Midi de Bigorre 2876m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0