Publié le 11 Septembre 2016

~~Le samedi 9 septembre était le jour de la fête du club, un petit pique-nique à la cabane de Collantigue fût organisé. Cette réunion amicale agrémentée de discussions philosophiques et de chants montagnards étant terminée, certains membres du club ont décidé de faire une randonnée le lendemain.

C’est ainsi que 7 courageux partirent du fond de la vallée du Chiroulet en direction du lac Bleu.

Dès le départ, un écriteau indiquant un « lâcher d’eau » créa une polémique. Certaines personnes se croyant plus érudites que d’autres et, étant choquées par le r final, déclaraient qu’il y avait une faute d’orthographe. Certains autres trouvaient l’orthographe juste et d’autres enfin, n’avaient pas d’idée.

Cependant personne ne s’inquiéta de la signification de ce panneau. Vers les deux tiers du chemin nous comprimes l’entière signification de cet avertissement, le torrent alimenté par un important « lâcher d’eau » provenant du lac bleu, ne pouvait être traversé à guet et une passerelle construite dans les temps anciens à ce niveau avait été emportée par une avalanche.

Un pont de cordes était donc installé. Ce franchissement avec un tel équipement était une première pour beaucoup d’entre nous. Cet obstacle étant surmonté, nous finîmes d’arriver au lac bleu et ensuite en pratiquant de petites escalades sur des passages rocheux équipés de mains courantes nous arrivâmes au lac Vert.

Très beau lac, plus sauvage que le lac bleu et moins fréquenté. Certains regrettaient de ne pas être équipés de canne à pèche, tant les truites « y faisaient mille tours ».

Au retour, nous retrouvâmes ce pont de cordes et n’ayant à déplorer qu’une » glissade » à sa sortie nous redescendîmes vers le Chiroulet.

Très belle balade pimentée par ce lâcher d’eau et ce pont de cordes.

Une consultation du « Robert » ou du « Larousse » le soir même donna raison à l’orthographe de cet écriteau.

Certains devraient retourner à l’école !!

Merci Richard

Simon de l’Abreuvoir

Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet
Le Lac Bleu et Vert du Chiroulet

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 7 Septembre 2016

~~Dimanche 4 septembre

Le culturel va de nouveau l’emporter sur le sportif. Nous allons à Biarritz visiter la cité de l’océan.

Nous y passons toute la matinée et sommes tous passionnés. Les explications sont très pédagogiques et les films en 3 D sont saisissants de réalisme, on se voit agressé par un méchant poulpe ou plonger dans les abimes à l’intérieur d’un bathyscaphe. A voir et revoir.

Visite de Biarritz pour l'après midi

Merci Richard

BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ
BIARRITZ

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée

Repost0

Publié le 6 Septembre 2016

~~Samedi 3 septembre

L’ascension de la Rhune est prévue.

Ce beau sommet équipé d’un chemin de fer à crémaillère est un but de randonnée incontournable.

Laissant les voitures au col de saint Ignace, nous entamons l’ascension vers 9 h. Il fait bien chaud et le sentier est raide et caillouteux mais il en faudrait beaucoup plus pour arrêter la petite troupe. Vers 11h30 tout le monde est au sommet, nous n’y sommes pas seuls, le petit train déverse une centaine de personnes à chaque voyage. Nous arrivons tout de même à nous isoler pour déguster notre repas et admirer un paysage grandiose avec toute la côte basque à nos pieds.

Le retour se fera très aisément en empruntant le petit train, c’est pour certains un pèlerinage nostalgique.

Le matériel est identique à celui qui circulait sur la ligne qui reliait Luchon à Superbagnères, certaines motrices en sont issues. N’y pensons plus.

De retour au col, nous décidons d’aller visiter le village de Sarre très agréable.

Il y a quelques similitudes entre certaines maisons basques et alsaciennes, ceci explique peut-être la méprise d’un groupe de cigognes qui tournoyaient au-dessus de ce village, elles nous ont offert un beau spectacle.

La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune
La Rhune

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée

Repost0

Publié le 5 Septembre 2016

~~Dix montagnards quittent leurs Hautes Pyrénées pour visiter l’extrémité ouest de la chaine.

Vendredi 2 septembre .

Après les bouchons habituels aux environs de Bayonne au confluent des 2 autoroutes, agrémentés de 11 km de travaux, nous nous posons à l’entrée est d’Hendaye.

Notre première visite est pour la pointe Sainte-Anne, petit éperon à l’est d’Hendaye. Après avoir constaté qu’il reste encore des vestiges du mur de l’atlantique de sinistre mémoire et après avoir pris notre pique nique de midi protégés du soleil par l’ombre de cette construction, nous nous dirigeons vers le pôle d’intérêt de notre journée qui sera la visite du château d’Abbadia.

C’est un château situé sur une légère éminence, de style néo-gothique érigé entre 1864 et 1879 par l’architecte bien connu : Viollet-le Duc. Son propriétaire s’appelait Antoine d’Abbadie de père Basque et de mère Irlandaise. C’était un grand savant qui s’intéressait à de nombreuses sciences, entre autres, l’ethnologie, la géographie et l’astronomie.

La construction de ce bâtiment est marquée par toute cette curiosité scientifique. Outre une imposante lunette astronomique dans une tour du château, il y a une série de trous aménagés dans les murs et piliers qui, étant parfaitement alignés et équipés chacun d’une lentille optique devaient permettre d’étudier la diffraction de la lumière. Cet équipement ingénieux ne put atteindre son but, le phénomène de diffraction étant plus compliqué que prévu. C’est justement cet échec qui permit de s’en rendre compte. Ouf ça suffit !

A noter tout de même qu’ Antoine d’Abbadie n’ayant pas eu d’enfant, a légué tous ses biens à l’académie des sciences. Enfin cette visite fut passionnante.

Nous gagnâmes nos quartiers dans une agréable résidence de vacances.

Après le diner, une petite promenade sur le bord de mer d’Hendaye clôtura cette première journée.

Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE
Séjour du club au Pays Basque    HENDAYE

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée

Repost0

Publié le 4 Septembre 2016

~~Ce 4 septembre à 7h 4 très courageux prenaient la route de Gavarnie et rejoignaient un col des tentes surbooké .

Par bonheur la pluspart des touristes allaient envahir la Brèche nous laissant le champ libre.

Paysage magnifique , guide parfait trois heures plus tard nous arrivons au sommet du pic à 2845 m après 900 m de dénivelée et de nombreuses montées alternées de descentes.

En cours de route nous sommes interpellés par un sympathique Breton qui nous accompagna pour la journée avant de nous offrir un pot à Gavarnie en remerciement de notre compagnie ( il connaissait bien les Pyrénées le bougre!)

Retour sans histoires après une magnifique journée .

Merci Alain

VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.
VIRE  DE L'ESCUZANA  2848 m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 28 Août 2016

~~Partie de bon matin, en ce dernier jour de canicule, une troupe de 12 randonneurs a décidé de gravir le sympathique pic de l‘Entécade (Entecada en espagnol).

Démarrant vers 8h10, nous suivons le sentier facile qui nous monte sur le plateau de Campsaure, puis vous amène sans problème au sommet un peu avant 11h.

Nous n’y sommes pas seuls, outre un autre groupe de randonneurs très sympathiques et qui nous laisse très rapidement la place, nous trouvons une importante colonie de fourmis volantes qui s’avère passablement envahissante. Nous trouvons juste le temps d’admirer le paysage qui aurait mérité un peu plus de contemplation et quittons ces lieux moyennement hospitaliers.

Nous redescendons 80m et remontons sur un autre sommet de la crête (2271m). A ce niveau, rebelote (si cette expression oh combien grivoise m’est permise). Les bestioles que nous avions abandonnées à l’Entécade viennent de nouveau nous faire comprendre que nous ne sommes pas les bienvenus. Nous avons tout de même pu admirer le massif de la Maladetta avec son glacier totalement dénudé et étincelant au soleil. Nous descendons sur des pentes raides en direction de l’étang des Garzes et découvrons un endroit accueillant qui nous permet (cela tombe bien il est midi) de manger notre casse croute montagnard. Ensuite, il ne nous reste plus qu’à terminer cette descente, aborder le plateau de Campsaure et revenir vers l’Hospice de France.

Pour finir nous pénétrons dans un sous bois qui est très apprécié car outre les fourmis au sommet, le soleil et la chaleur nous ont bien accompagnés.

A l’Hospice de France, juste en face du magnifique vallon du port de Vénasque, il y a un bar restaurant très opportunément placé qui nous accueillit pour nous offrir des boissons rafraichissantes et bienvenues. Nous les dégustâmes en compagnie de charmants compagnons en la personne de deux jolis petits ânes qui passaient de table en table s’enquérir du bien être de chaque consommateur.

Nous évitons Luchon et sa fête des fleurs et rentrons en vérifiant que nous avons eu raison de partir tôt, le temps se couvre, la canicule est finie !!

L’Entécade est toujours une magnifique randonnée.

Merci Jeannot.

Simon de l’Abreuvoir

Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m
Le pic de l’Entécade 2272m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 21 Août 2016

~~IL y a deux itinéraires bien différents pour gravir ce sommet qui nous offre un panorama grandiose.

On est sportif et l’on a pitié de sa voiture, on prend donc la route qui d’Escalona se dirige vers Nerin. Arrivé au pont de San Urbez (950m) la voiture ayant terminé son travail, on part plein est, ensuite on bifurquera au nord. On traverse des pierriers plus ou moins importants, on suit le sentier qui passe à flanc de falaise en évitant si possible de trébucher et de glisser, on passe une petite cheminée, et enfin après avoir dénivelé 1150m, on arrive au sommet. Cet itinéraire a été accompli il y a quelques années par un certain nombre des membres du club.

Il faut croire que cette année cet esprit aventureux était un peu émoussé, et notre cheftaine dans sa grande sagesse, a opté pour le plan B. Nous sommes donc partis à 14, répartis dans 4 voitures et, après avoir pris la route de Santa Maria, avons dépassé Puertolas , avons continué sur la route puis la piste qui nous conduisit de façon assez bringuebalante sur 9 km au Collado de Plana Canal, à 1750m d’altitude.

On peut dire que c’est la voiture qui a accompli l’essentiel du travail car ensuite les derniers 400m à gravir se sont faits sur des pentes herbeuses sans problème, et au bout de deux heures sans se presser nous arrivâmes au sommet accueilli par un troupeau de chèvres

Nous avons profité d’une magnifique journée et d’un paysage grandiose, sans doute l’un des plus beaux des Pyrénées.

Un repas montagnard dans la bonne humeur et en bonne compagnie, nos amies les chèvres désiraient partager notre repas, mais elles étaient trop nombreuses.

Les yeux toujours occupés à admirer ce panorama, un retour tranquille, la piste qui de nouveau secoue bien le matériel et les passagers ensuite, la collation habituelle chez Luis au retour ont terminé avec bonheur cette belle randonnée.

Une majorité des membres du groupe n’était jamais allée aux Sestrales.

Annick nous te remercions vivement de cette heureuse initiative.

Et un petit merci aux voitures.

Simon de l’Abreuvoir

Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m
Les Sestrales 2101m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 14 Août 2016

~~C’est par une journée très prometteuse que 11 randonneurs décident de gravir le pic de Sarrouyes.

Dès 7h30 (le réveil a sonné bien tôt aujourd’hui) nous partons de la station de Val Louron. Après une bonne montée qui nous met en jambes, une descente de 80m suivie d’une autre grimpette, nous arrivons aux lacs de Sarrouyes (2169m).

Si l’on en croit le guide Ollivier, édition 1969 (qui d’habitude est un guide remarquable, très détaillé et très exact) il suffit d’ « atteindre le sommet N. O. par des pentes herbeuses faciles ». La réalité est légèrement différente, d’abord il n’y a plus beaucoup d’herbe, ensuite les pentes qui nous attendent ont une inclinaison que l’on ne peut plus tellement qualifier de facile.

Nous commençons par gravir un sentier en direction des lacs de Miares, à la côte 2440m nous trouvons une cabane métallique. Nous sommes à 220m du sommet, cependant 2 montagnards du groupe, par altruisme afin de garder les affaires des autres et garder le vin au frais après avoir improvisé une cave à l’ombre de la cabane, ou peut-être, tout simplement, parce qu’ils étaient fatigués, décident de rester là.

Les 9 autres partent à l’assaut du Pic. Techniquement on est bien loin « des pentes herbeuses faciles ». Au départ un petit sentier, puis un petit col, ensuite un peu de montagne russe de part et d’autre de la crête puis une cheminée, et enfin le sommet avec son point de vue remarquable, suprême récompense.

Au retour la sagacité du chef permit au groupe d’éviter la cheminée et vers 12h45, ces intrépides montagnards étaient de retour à la cabane.

En vérité il était temps, la cave à vin improvisée vers 11 h allait bientôt se trouver exposée au soleil, comme ce n’était pas encore le cas, le vin était à température idéale et agrémenta notre repas montagnard bien mérité.

Le chef, à 14h, donna le signal du départ, et vers 16h15 nous étions à la station de Val Louron où les voitures nous attendaient bien sagement et bien chaudement.

Très beau pic, peu fréquenté, il faut dire que son ascension finale est un peu dissuasive.

Merci Richard

Simon de l’Abreuvoir

Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m
Le pic de Sarrouyes 2664m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 7 Août 2016

~~Dimanche nous avons rejoint la foule bigarrée qui se rendait au port de Salau pour la Pujada

( rencontre transfrontalière occitane / catalane).

3 H de montée laborieuses par un très beau temps pour les 1100m qui séparent le début de la piste ,le sentier avant d'atteindre le col...

Au port nous attendaient les drapeaux occitan et catalan flottant au vent, les discours, le vin apporté par les catalans,le fromage ariégeois, les chants et les danses.

Ces rencontres joyeuses sont le témoignage de relations ancestrales entre les deux vallées.

Chacun est descendu à son rythme ;

Certaines après avoir dansé avec leurs gros souliers!

Merci Martiane de nous avoir fait traverser la vallée du Salat pour découvrir ces traditions .

Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.
Port de Salaud  2087m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 30 Juillet 2016

~~Dén. 1200m.

Beau pic……. Peut-être ?

Magnifique paysage …… sûrement !!

Voilà résumé cette journée ensoleillée qui a permis à une petite équipe de 8 valeureux montagnards de passer un superbe moment

A noter :

La beauté du site ….

L’homogénéité du groupe

L’excellente condition physique de tous (montée en 3h45 !! )

La bonne humeur et la convivialité

En guise de conclusion :

Souhaitant renouveler un week-en de montagne aussi réussi

Merci à tous les participants

PS > dixit by byp :

Ne pas oublier : en fin de parcours une séance de cryothérapie dans le ruisseau du pont de Lamary qui a requinqué tout le monde

Merci Richard pour cette journée

Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.
Pic d’Ansabère 2377m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0