Publié le 19 Mars 2017

L’enneigement n’étant plus ce qu’il était, il est inutile de prendre les raquettes pour gravir ce Pla. Voilà ce que Pierre a déclaré à ses 13 compagnons qui vont le suivre dans cette dernière randonnée d’hiver. Hiver très relatif, un magnifique soleil et une température clémente étaient au rendez-vous. Par précaution, certains petits ambitieux ont pris des crampons, n’y aurait-il pas un « petit » sommet intéressant plus loin ?

Nous partons du Sarrat de Bon vers 8h40 et nous engageons plein sud. Après avoir traversé une route à 1221m (qui nous aurait permis de gagner 50m de dénivelée si nous l’avions empruntée diront des grincheux) nous voyons parfaitement la crête à atteindre, pas tout à fait à portée de main !! Puisque nous nous sommes levés tôt, puisque nous sommes tous ensemble, puisque comme toujours l’ambiance est bonne, allons-y. C’est ainsi que 14 montagnards s’accrochent à des pentes herbeuses un peu raides et montent vers cette crête, comme vers une terre promise. Elle est enfin atteinte au niveau de La Bèque (1721m) il ne nous reste plus qu’à gravir les 180m qui nous séparent du pla de las Pénès.

Nous voyons en face de nous le soum de Marianette retranché derrière son arête nord bien enneigée. Voila l’explication des crampons amenés par certains. Oui mais : du pla de las Pénès nous devons redescendre presque 100m pour atteindre le cot Debat et le cot Demiey et il y aura alors 500m à gravir pour atteindre ce soum. Il est déjà 11 heures, c’est une mission impossible.

Notre chef en grand stratège modifie ses plans, si certains pensaient rester bien sagement au pla, pendant que la partie la plus vaillante de la troupe irait de l’avant et reviendrait ensuite partager le repas avec leurs copains, ils en sont pour leurs frais. Allons tous jusqu’au Cot Debat et obliquons plein est vers le Castets Sarradis 1781m. Oui chef ! Nous y sommes vers midi. C’est enfin sur ce lieu que nous prenons notre repas. Oserais-je avouer que c’est encore un repas d’anniversaire ? Et alors !

Après nous être bien restaurés et avoir échangé d’intéressantes discussions philosophiques et géo-stratégiques de haut vol , vers 13h30, nous entamons la descente sur une crête tranquille vers une cabane puis une piste que nous délaissons pour un petit sentier parallèle et nous nous retrouvons à Sarrat de Bon vers 16 heures. Certains sont un peu fatigués, heureusement que le pot de l’amitié à Bagnères nous récompensera de nos efforts.

Nous avons dénivelé 1000m, bonne balade de remise en jambes.

Merci Pierre pour ce beau circuit.

Simon de l’Abreuvoir

Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m
Le pla de Las Pénès 1904m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 12 Mars 2017

Dén.350m.

Compte tenu des conditions météo peu favorables, nous renonçons à notre première initiative ; Gavarnie

A 7 nous décidons d’aller chercher le soleil sur l’autre versant de la chaine

Le tunnel franchi nous le trouvons en effet. Direction le Réfugio de Barrosa.

A l’unanimité nous prenons l’option sans raquettes, la plupart le regrettera ce ne fût pas la meilleure option de la journée

Nous trouvons en effet rapidement la neige dès la piste et au retour, elle sera particulièrement molle

En 2 heures nous arrivons au refuge d’où nous pouvons admirer le cirque enneigé et les sommets sous un soleil des plus généreux

Nous avons entendu les grues vers : Espluga rioja

Aucun regret, nous avons profité au maximum, de la neige, du soleil et des paysages

Merci ANIK

Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.
Réfugio de Barrosa 1745m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 3 Mars 2017

Samedi 25 Février 2017 s’est déroulée une journée « sécurité neige » destinée à l’ensemble des adhérents

Par beau temps, dix personnes motivées se sont dirigées vers un lieu enneigé, théâtre de différents ateliers proposés par notre guide de haute-montagne

L’atelier relatif aux appareils de recherche de victimes d’avalanches nous a permis d’apprendre le mode de fonctionnement de plusieurs appareils et de les utiliser lors d’exercices de recherche.

Après un repas frugal, la formation reprenait par les exercices suivants :

- rétablissement rapide en cas de chute (sans, puis avec piolet)

Tels des gamins, les participants se jetaient dans la neige pour apprendre les gestes qui peuvent sauver une vie.

- Cheminement sur névés – quelques exercices de montées et descentes ont été réalisés, parfois sur de fortes pentes

- assurance d’une cordée de 3 personnes : Après avoir vu le système d’encordement, chacun a cheminé en cordée avec exercices de chutes et blocage de chute par le 1er de cordée

Après une journée bien remplie, la tête pleine de connaissances, c’est vers 16h. que le groupe a chaleureusement remercié notre formateur

Les participants ont été unanimement enchantés par la prestation exemplaire de Jean-Pierre notre guide bénévole

Au nom du club, toutes nos félicitations et un grand merci à tous

Un petit regret : le petit nombre de volontaires à cette journée si riche en enseignements

Journée de formation à la Sécurité sur neige
Journée de formation à la Sécurité sur neige
Journée de formation à la Sécurité sur neige
Journée de formation à la Sécurité sur neige
Journée de formation à la Sécurité sur neige

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 26 Février 2017

Richard, notre chef, nous convie pour une randonnée en raquettes dans une région qu’il affectionne particulièrement, c’est- a- dire la région du Louron.

Nous quittons le parking de Cazaux-Dessus ( 1350m), vers 9h et empruntons la route forestière de Balencous.

La nuit a été froide, la mince couche de neige étalée sur la piste tient bien, les raquettes sont sur le dos. Les meilleures choses ayant toujours une fin, il nous faut quitter cet itinéraire confortable et, vers 1550m, partir à gauche vers les crêtes du Pic du Lion et du Pouy-Louby. Nous montons sur une pente herbeuse assez raide, mais dégagée de neige. Le rythme cardiaque pendant une petite heure est assez élevé. Ensuite une série de traversées dans la neige, qui repose les organismes mais exige un minimum de vigilance, ( nous sommes toujours sur des pentes raides par moments), nous conduit au pied du Pouy Louby. Les membres les plus vaillants de cette petite troupe finissent l’ascension de ce sommet, les autres, moins vaillants ou peut-être plus fatigués se dirigent directement vers le col de Sahiestre 2000m. Il reste 70m et enfin, nous atteignons le Soum de L’Aigle vers 12h15.

Certes, la montée a paru raide pour certains, mais encore une fois quelle récompense. Bien sur lorsque l’on est sur un sommet on apprécie le panorama, toujours intéressant. Ici, au soum de l’Aigle on découvre l’un des plus beaux que nos belles Pyrénées peuvent nous offrir. L’enneigement hivernal ajoute une touche supplémentaire à cette féérie. Nous mangeons donc devant ce spectacle ravissant. Il n’y a pas d’anniversaire à fêter mais une nouvelle voiture à arroser. Quelle équipe !!! Et pourtant ils montent !

Nous chaussons enfin les raquettes pour redescendre en prenant les crêtes du cap de Peyrehicade et du Tuquet. Cette descente sur de la neige assez molle et sur des pentes douces, est un régal d’autant plus grand que, nous dirigeant en direction du sud ouest, nous pouvons encore contempler longtemps cette magnifique carte postale.

Bien contents d’être arrivés aux voitures, nous avons fait à peu près 850m de dénivelée. Très somptueuse balade.

Gracias Ricardo.

Simon de l’Abreuvoir

Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m
Soum de l’Aigle 2078m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 19 Février 2017

Un trou dans le calendrier des sorties du Club a été comblé avec bonheur par Monique.

Elle dépayse légèrement sa troupe en l’amenant au col de Portet d’Aspet. Le but en est le Puech, sommet peu connu par les membres du club.

Elle entraine avec elle 14 randonneurs qui quittent ce col vers 10h. Un petit incident mécanique du à une ouverture de coffre récalcitrante avait retardé le départ de quelques minutes. Nous partons vers le col de la Bène (1206m) les raquettes sont sur les sacs. Après ce col, nous allons rentrer dans le vif du sujet, chausser les raquettes et gravir dans la forêt une piste assez pentue par moments. Sans aucune complainte ni trop de bavardages cependant, la petite troupe monte ces 270m qui l’amènent à la cabane du Bazet. Ensuite il ne restera plus qu’à gravir en crête les 200m qui nous séparent du sommet.

Nous y sommes vers 12h15 et, sous ce ciel totalement dégagé, nous admirons le panorama. Ce Puech est un sommet modeste en altitude mais grâce à son emplacement, il se révèle être un magnifique belvédère. Bien en face de nous, nous avons le Mont Vallier très pointu, vu sous cet angle. Près de nous, le Cagire et sa face est. Coté ouest, ils sont tous là : Pic du midi, pic Long, Cambielh, le Néouvielle, les monts du Luchonnais, et bien d’autres.

Vers l’est nous voyons des pics ariégeois, mais désolé, nous ne voyons ni le Canigou ni la mer…..

Le repas toujours aussi amical ne s’éternise pas trop devant ce splendide paysage, un petit vent frais nous rappelle que nous ne sommes qu’au mois de février. Après avoir rechaussé les raquettes, avoir redescendu la crête et visité la cabane du Bazet (très fréquentée), nous reprenons dans la forêt cette piste raide, la neige est assez dure la descente demande un peu d’attention. Aucune chute si bénigne soit-elle n’est à déplorer. Retour aux voitures dont les coffres s’ouvrent tous, très obligeamment.

Il ne nous reste plus qu’à reprendre la route en faisant une petite halte à Aspet, inutile de préciser pourquoi.

Très belle découverte Monique, nous t’en remercions affectueusement.

Simon de l’Abreuvoir

Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m
Le Puech 1669m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 12 Février 2017

Dén. 750m.

De bonne heure (match de rugby France-Ecosse oblige), une compagnie de 8 perdreaux et perdrix (pas de l’année !!! )s’est élancée en direction des crêtes depuis Camparan (alt. 910m. )

Après une petite visite des granges du Val, la montée, à travers les forêts de Camparan , Bourisp et La Serre ne fût qu’une formalité.

A la sortie de la forêt, un soleil timide, mais fort présent, nous a accompagné jusqu’au Rocher de Peyres-Aubes (1639m.)

Le vent d’Autan jouant avec la neige immaculée et le soleil nous a offert des images originales

Le repas fut savouré dans une belle clairière, assis sur un banc très rustique formé par un chablis de Pin très branchu.

La descente s’est déroulée sans encombre, ou presque ! (quelques fesses sont allées goûter le plancher des vaches ………

Le retour hâtif à la voiture nous a permis d’être en super forme pour affronter les Ecossais !! (nous avons pris un fabuleux bol d’air !! )

Allez les Petits

Merci Richard

Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre
Circuit sur les crêtes de la Serre

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 1 Février 2017

Voici une grande classique du club, le val d’Arizes. Rares sont les années où nous ne pénétrons dans ce vallon. Principalement ce sont des randonnées d’été. Nous sommes allés au pic de Ballonque ou à la Montagnette en passant par le lac d’Arizes. Nous avons gravi le Pic du Midi en empruntant le chemin des muletiers et le col de Sencours, nous l’avons aussi, gravi en passant par la cabane d’Arizes, le col d’Aouet et la crête nord. Cette ascension ne présente aucune difficulté technique. Elle est raide, très belle, elle dénivelle de 700m mais ne possède pas le moindre pas d’escalade. Elle demande seulement une bonne forme physique. Pas le genre de balade que l’on peut faire sans entrainement.

Ces digressions nous éloignent de notre sortie de dimanche. Revenons à nos raquettes. Nous les chaussons dès le départ. Nous avons garé nos voitures sur le bord de la route du col du Tourmalet à l’altitude 1250m. A 10h, nous pénétrons dans le val d’Arizes. Nous sommes accueillis d’emblée par une pente assez raide, elle se radouci ensuite. Nous passons devant les cabanes de Tramazaygues (orthographe vérifiée sur la carte IGN). Nous marchons toujours sur la rive gauche du ruisseau, par moment, le dévers et un peu marqué, ce qui n’est pas du goût de tout le monde, c'est-à-dire des moins doués !! Cependant la petite troupe avance ; nous laissons à gauche le pont de Baquès et le départ du sentier des Muletiers, totalement invisible sous la neige. Un dernier dévers un peu délicat à franchir. Il va sans dire (même si cela va mieux en le disant) que l’été, sans la neige, il y a un sentier qui serpente gentiment en cet endroit. En attendant, Il nous reste 200m à gravir pour arriver à la cabane, nous l’atteignons à midi.

Les premiers arrivés ont déjà sorti tables et bancs, le soleil bien qu’un peu pâle est de la partie.

M’en voudrez-vous beaucoup si je vous parle d’un club où nous fêtons souvent des anniversaires ? C’était encore le cas pour deux de nos camarades qui prenaient le pic à témoin pour marquer une année de plus. Après la dégustation de tous les ingrédients qui marquent un tel évènement, et après avoir remis les tables et bancs bien à leur place dans la cabane, le ciel et le pic en sont témoins, nous rechaussons les raquettes et prenons le chemin du retour.

Vers 15h30 nous déchaussions les raquettes et reprenions les voitures. Direction Bagnères, devinez où.

Une très belle randonnée, Monique, nous t’en remercions chaleureusement.

Simon de l’Abreuvoir

La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m
La cabane D’Arizes 1740m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 21 Janvier 2017

Il n’est pas toujours donné de trouver une aussi belle neige à Payolle, mais aujourd’hui nous étions gâtés.

Notre cheftaine : Annick, toujours aussi attentive aux prévisions météorologiques avait avancé la randonnée prévue le dimanche 22 janvier de 24 heures. Une fois de plus cette décision s’avéra judicieuse, samedi le soleil était généreux et la température, un peu fraiche au départ devînt rapidement tout à fait agréable.

Vers 10h20 (pas si vaillante que ça, la petite troupe !!) 13 montagnards chaussent leurs raquettes au lieu dit : les Quatre Véziaux, et vont se diriger vers la Hourquette d’Ancizan.

La montée est très tranquille, la route de la hourquette l’hiver, sert de piste de ski de fond, nous rencontrons donc des fondeurs. Certains d’entre eux nous montrent un élégant pas de patineur.

Vers 12h45 nous nous trouvons aux cabanes de la Hosse (1409m), il est temps de déguster notre pique nique sous l’œil bienveillant du soum de Coste Oueillère que nous n’avons pas visité depuis un certain temps. Quelques balustrades autour de l’une de ces cabanes, une fois dégagées de leur neige nous procurent une bonne table de salle à manger.

Nous allons descendre ensuite, par une piste sympathique plein nord passant par le clôt des Artigous. Au bout d’un petit moment, un petit départ de sentier à gauche, inspire un ou deux frondeurs qui trouvant que cette piste était trop facile, obligèrent notre cheftaine ainsi que le reste de la troupe à les suivre. L’aventure allait enfin commencer ! Hélas pour ces mutins, une racine mal placée stoppa la troupe et leur projet. Devant cet obstacle, dans sa grande sagesse, notre doyen décida quant-à lui qu’il faisait demi-tour et allait reprendre la piste il fut rapidement suivi par tous ses camarades. Une fois sur le droit chemin, laissant le clos des Artigous à notre droite, nous rejoignîmes l’itinéraire du départ. Quelques attelages de chiens de traineaux donnaient dans ce paysage enneigé une touche assez Lapone. Nous retrouvâmes le lac de Payolle toujours aussi gelé.

Les voitures nous attendaient pour nous porter à Bagnères et prendre le pot de l’amitié. Nous y retrouvâmes par le plus heureux des hasards 3 de nos amis qui ayant préféré chausser des skis, n’avaient pas pris le même itinéraire que nous. C’est ainsi que nous pûmes trinquer tous ensemble à la santé du club, de la neige, de l’amitié etc.

Merci Annick pour cette belle randonnée.

Simon de l’Abreuvoir

Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse
Cabanes de la Hosse

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 8 Janvier 2017

Pas de neige, pas de sortie en raquettes. C’est le triste sort de ce début d’année où nos belles Pyrénées éprouvent beaucoup de problèmes pour se recouvrir de leur habituel manteau blanc.

C’est donc une randonnée sans neige a laquelle nous sommes conviés. Honnêtement cela convient très bien à certains !

Nous commençons l’année en allant voir le Monné de Bagnères. Certes ce ne sera pas un grand exploit sportif, de plus, tout le monde le connait pour l’avoir gravi un certain nombre de fois. Mais c’est une balade magnifique et on ne s’en lasse jamais. C’est du moins ce qu’ont pensé 11 randonneurs qui, malgré un froid un peu piquant le matin quittèrent les voitures à 10h et entamèrent cette ascension de 500m.

Première étape, le grand Monné, nous y arrivons vers 11h50. Pas trop fatigués !! Il faut à cet endroit rendre hommage à certains membres du groupe qui, au lieu de reprendre le sentier tracé et balisé comme une autoroute, ont préféré prendre un raccourci et trouvé la seule petite barre rocheuse de l’endroit. Une petite désescalade s’invita donc, pimentant un peu la randonnée.

A la suite de ces fortes émotions, nous arrivâmes au petit Monné vers 12h15 (les émotions n’ont pas duré trop longtemps), nous y établîmes notre salle à manger.

Le panorama de ce petit sommé est magnifique tant coté sud, mais des nuages coiffaient les hauts sommets, que coté nord où la vue est très étendue.

Une descente sans problème et sans raccourci fâcheux (quel dommage !) nous ramena aux voitures avant 15h.

Jolie petite balade pour inaugurer cette nouvelle saison.

Bonne année à tous.

Merci Jacques

Simon de l’Abreuvoir

Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m
Le Monné de Bagnères 1259m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 18 Décembre 2016

Initialement, c’est une sortie en raquettes qui était prévue, mais la neige se faisant attendre, c’est une bonne rando classique qui s’y est substituée.

Nous partons de Poubeau, joli (comme toujours) petit village de montagne situé vers le sommet du col de Peyresourde à 1240m d’altitude. Le ton est vite donné, après avoir emprunté un petit bout de piste, nous attaquons une pente herbeuse un peu relevée qui nous met dans l’ambiance (et nous réchauffe). Un petit faux plat pour souffler et un nouveau ressaut. Ainsi de ressauts en faux plats nous gravissons cette crête et, passant au pied du cap de la Lie, nous nous dirigeons vers le Pouy Louby.

Lorsque vers midi, nous sommes sur une petite éminence sans nom, à 2016m, nous décidons que cet endroit fort agréable sera notre salle à manger. Les sacs à dos peuvent y rester s’ils sont surveillés, ils contiennent des aliments et boissons précieuses, un anniversaire (un de plus, c’est une habitude !) est à fêter. Un tout petit névé frappera à la perfection certaines bouteilles.

Afin de surveiller ces précieuses réserves (qui ont été montées jusque là) 3 membres du groupe se dévouent pour rester sur place tandis que les 10 autres, allégés de leur sac à dos, terminent l’ascension du Pouy Louby 100m au-dessus.

Un excellent repas d’anniversaire avec des vins bulleux frappés à souhait (merci petit névé !) régale tout le monde . Le panorama est toujours aussi divin, principalement sur la vallée Oo, Espingo avec le pic Perdiguère tout au fond (on l’aperçoit rarement). Fait amusant, plein ouest, à la faveur d’une trouée, le Pic du Midi nous fait un clin d’œil. Dans cette description sommaire il ne faut tout de même pas oublier le Soum des Salettes ainsi que le pic de la Géla, le Gerbat (caractéristique entre tous avec son bec de faucon !), et la muraille de Baroude.

Les gosiers et les yeux étant charmés, nous redescendons sur le col de Pinate tout proche, puis par un sentier facile, nommé sur la carte IGN : Tour Oueil Larrouste, nous arrivons à Jurvielle et Poubeau.

C’est ainsi que nous clôturons cette dernière sortie de l’année 2016 qui aura été une très bonne année pour le club : une météo généralement bienveillante nous aura permis d’assurer presque toutes nos sorties, quelques sommets prestigieux dont l’Anéto pour n’en citer qu’un, ont été visités. Ajoutons une bonne fréquentation lors des différentes randonnées, tout aura contribué à faire de cette année un excellent cru.

Merci Richard pour ta balade et merci à tous les autres accompagnateurs tout au long de l’année.

A l’année prochaineààà

Simon de l’Abreuvoir

Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m
Crêtes de Pouy Louby 2091m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0