Publié le 11 Mars 2018

Profitons de cette belle neige qui bientôt quittera la moyenne montagne et allons faire un tour au Cap de Pouy dans la région de Bourg d’Oueil.

Telle est l’intention de Pierre qui amène 10 montagnards avec lui.

La météo est acceptable, du vent est annoncé sur les crêtes, nous verrons.  Après avoir laissé les voitures au-dessus de Bourg d’Oueil en direction du port de Bales, nous partons  plein nord sur le Cap des Barres, il n’y a ni neige ni vent. A proximité de ce cap, nous atteignons la neige et chaussons les raquettes. Un beau champ de neige se présente devant nous mais ayant  gagné de la hauteur, nous trouvons le vent et  sommes balayés par des rafales  assez violentes  et  froides. Petit avantage : Nous montons en direction du nord–est,  le vent vient du sud, il suffit de louvoyer un peu pour s’en faire un allié et profiter de sa poussée.

Nous somme au cap de Pouy à 11h, nous avons atteint notre but et n’avons l’intention de pousser vers le sommet d’Antenac, le vent et un ciel de moins en moins sympathique nous en dissuadent. Pierre connait une cabane qui peut nous accueillir.

Quelle idée a eue Gabriel de se déganter et de ne pas  tenir fermement ses gants ? Toujours est-il que l’un d’eux  lui  échappe et prend son envol. Voulant récupérer son bien Gabriel fit un magnifique plongeon en direction de son gant (un saut de l’ange en quelque sorte) ;  malgré cette élégante détente,  pour quelques centimètres,  le gant lui échappa de nouveau. Mais Eole ayant peut-être apprécié ce beau geste eut pitié de lui  et se calma un court instant permettant  à Gabriel de ramper et atteindre ce gant avide de liberté.

A 11h30 nous trouvions la cabane. Il fut agréable d’y collationner bien à l’abri. Point d’anniversaire à fêter, mais une nouvelle voiture. Le résultat est le même quant à la nature des éléments de la fête.

Nous quittons ce doux nid à 12h30. Une scission se créa dans le groupe, un certain nombre de personnes décida sous la direction de Pierre de reprendre un peu de hauteur pour admirer le port de Balès, une petite minorité estimant que le contrat était rempli, décida de descendre directement aux voitures.

Pour tout le monde la descente s’opéra sans problèmes. La halte classique à Luchon, le retour, et voila une journée encore bien remplie.

Merci Pierre

Simon de l’Abreuvoir

Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m
Le Cap de Pouy 1899m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 4 Mars 2018

En ce dimanche matin peu de randonneurs étaient au rendez-vous (météo incertaine)

Nous partons du joli village d’Ardengost vers la Montagne du Pin

Au-dessus du village, nous mettons les raquettes et nous devons faire nos traces….

Après quelques heures de marche, nous décidons de faire demi-tour. Le ciel menaçait …..

Cette sortie nous a permis de faire une activité physique et sportive

Merci a toi Richard

Montagne du Pin
Montagne du Pin
Montagne du Pin
Montagne du Pin
Montagne du Pin
Montagne du Pin
Montagne du Pin
Montagne du Pin
Montagne du Pin
Montagne du Pin

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 25 Février 2018

Huit drôlesses (au demeurant charmantes et  sympathiques  ) ont invité quatre fanfarons à une sortie raquettes

Excellente idée !

Tous les ingrédients étant réunis (soleil, paysages de neige  superbe ,  bonne humeur …..) elles avaient mandaté Bernard comme guide et nous voilà partis depuis Payolle , raquettes aux pieds , à l’assaut du Pla de Castet (1363m.) pour commencer puis du Pla de l’Arcouade (plutôt plat de résistance )

Vers 1660m. , quelques unes jettent l’éponge et nous gardent  aimablement les  sacs.

La montée sur la crête que nous ne quittons  pas , (risques  élevés  de coulées )  se fait difficilement mais  sûrement

Au sommet, c’est un vrai bonheur et un paysage enchanteur

Nous redescendons pour le casse-croûte mérité que nous  partageons  avec nos copines retrouvées

La  descente , un peu pentue ,  se fait allègrement malgré quelques  fesses dans la neige .

Le traditionnel pot de l’amitié va clore une superbe journée

Un grand Merci à BERNARD

Ricardo de la Fuente

Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)
Pla de l’Arcouade  (1891m.)

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 18 Février 2018

Comment réussir une bonne journée "nature" ?

 Prenez 16 montagnards bien croustillants ; faites-les revenir à bonne température (- 3° ) à Oô (968 m)

 Puis, faites-les monter  (en neige) jusqu'aux Granges de Labach (1.222 m) sous un soleil alléchant.

 Ajouter un peu de piquant pour amener "le tout" au Col de la Coume (1.436 m) après avoir atteint des sommets culinaires au Cap des Arjoulens (1.481 m).

 Déguster ensuite, avec une bonne descente, un copieux retour arrosé d'un petit crachin du millésime  72 (balisé en jaune).

 Revenus au point de départ, tous s'étaient régalés de ce "festin nature", concocté par notre "maître-queue" super étoilé.

 Un grand merci à Jean-Pierre.

Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.
Le Cap des Arjoulents 1481m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 4 Février 2018

Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien

En ce dimanche 4 Février la météo plus clémente nous permet d’envisager de faire la sortie prévue

Nous voilà donc à 10 au pied de l’itinéraire qui mène au Mont Aspet. T° 0° pas de vent on aperçoit les fonds de vallée, le plafond est à 1800 m environ.

D’entrée les raquettes s’enfoncent de 20 cm. Les vieilles traces de montées affleurent ça et là, puis disparaissent ,  plus haut la couche de neige devenant plus épaisse . Après une montée lente mais soutenue nous atteignons les cabanes de la Prade au pied du Mont Aspet

Après une courte pause nous nous dirigeons vers le Douly . Nous laissons à droite le Pic Belloc caché par la brume

Arrivés au pied du Douly  J-Pierre qui fait la trace depuis un moment demande si on monte au sommet . Personne ne dit oui , personne ne dit non . Déchainé il attaque tout droit la pente assez raide qui monte au sommet . quelques instants plus tard, nous sommes regroupés autour du Totem sommital tout givré pour la photo de famille . Il est midi. Sans tarder nous attaquons direction sud est la descente de la croupe à travers bois et clairière, Il commence à neiger

Pas d’oiseaux, pas d’animaux, pas de vent personne autour de nous, seule la longue pente immaculée dans laquelle  J-Pierre trace inlassablement le sillon . La neige n’est pas de la belle poudreuse mais une surcouche fine et lourde tassée par le vent . La nature semble figée . Les arbres ploient sous leur carapace de neige . On ressent bien cette atmosphère ouatée des journées hivernales.

Le silence…. Ceux qui disent que les femmes sont bavardes ne les ont jamais  accompagnés  quand elles brassent dans 50cm. de neige

Arrivés à la côte 1400m. nous obliquons vers le nord en direction du cimetière canadien, mais notre courbe de niveau est contrariée par des obstacles arbres déracinés, pentes raides

J-Pierre les contourne avec aisance . Ses longues jambes lui permettant de monter les raquettes au-dessus de la neige . Nous sommes sans cesse obligés de monter et descendre contrôlant souvent l’altimètre . La traversée parait interminable

Soudain la délivrance dans une échancrure le petit cimetière enfoui sous la neige s’offre à notre vue

Nous avons une pensée émue pour les 7 aviateurs venus de leur pays lointains mourir ici pour défendre notre liberté …..

Il est temps de sortir de nos sacs le casse-croûte bien mérité. Il est 14h..

Grand merci à J-Pierre pour sa performance et respect pour nos courageuses compagnes qui ont traversé sans mot dire ni (maudire)

La descente vers la voiture fut une simple formalité . A l’arrivée la joie des participants pouvait laisser penser que malgré tout la balade et la journée furent belles

Le bisou chaleureux de ces dames peu rancunières réchauffèrent le cœur  de l’antique accompagnateur

Quelle belle équipe !!

A la prochaine

Un grand   MERCI  à toi  JEANNOT

Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien
Le Douly 1630m. – Cimetière Canadien

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 1 Février 2018

Emmenés par notre guide attitré de Payolle, 14 marcheurs (pas téméraires mais presque) partirent, raquettes aux pieds à travers la belle hêtraie de la forêt de Campan ( parcelle 55)

Arrivés à la cabane des chasseurs, puis au Sarrat de Gaye , nous grimpâmes sur la crête par le versant ouest

De la crête nous rejoignîmes les cabanes d’Esclozes pour un casse-croûte mérité

A retenir

Paysage superbe – neige immaculée , soleil, arbres cotonneux

Ambiance toujours aussi sympathique

Total dénivelé  > 450m.

Distance parcourue  > 9kms

Merci à tous et un grand Merci à Anik

R. de la Fuente

Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle
Randonnée raquettes à Payolle

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 14 Janvier 2018

Ce dimanche 7 janvier le temps est bien maussade , une fine pluie rafraichit le moral ,la météo est détestable .

Peu importe à cœur vaillant rien d'impossible 10 randonneurs de qualité prennent la route vers Montauban de Luchon.

Arrivés à 980m il neige ! La troupe (vaillante) prend la piste.il neige toujours .1430 m première cabane il neige . 1600 m il neige encore .Décision est prise de s'arréter à la cabane de l' Hours et de sacrifier à l'essentiel .Nous verrons plus tard !

L'essentiel étant réalisé il neige toujours .Quelque courts instants d'hésitation et la troupe toujours vaillante retourne aux voitures .12km de marche joyeuse par cette superbe journée d'hiver nous ont confortés dans l'idée que quel que soit le temps il faut toujours partir ! ( on ne sait jamais ... !)

Sommet de la Laque  1889m.
Sommet de la Laque  1889m.
Sommet de la Laque  1889m.
Sommet de la Laque  1889m.
Sommet de la Laque  1889m.
Sommet de la Laque  1889m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 7 Janvier 2018

Dén. 450m.

Distance : 11kms

Temps incertain, disait la « Météo »

Bravant les frimas, 14 courageux (et courageuses) sont partis de Loudenvielle (960m.) vers la Tour Moulor (sentier n°2, balisé en jaune) puis Loudervielle et Mont où une halte avec visite commentée de l’église fut appréciée

La montée vers « La Serre »fut rapide(le casse-croûte de midi faisant office de «  carotte »)

Après avoir rejoint le sentier nous ramenant à Loudenvielle, la redescente tranquille nous permit de longer le beau lac de Genos  pour rejoindre notre point de départ

Après un « vin chaud », c’est le cœur léger que nous nous séparâmes

Merci  RICHARD

Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont
Boucle par les villages de Loudenvielle – Loudervielle et Mont

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée

Repost0

Publié le 17 Décembre 2017

Pour cette dernière sortie avant les fêtes nous partons à 17 de la station de Payolle sous la conduite d'Alain.

La météo nous est favorable, pas le grand soleil mais pas non plus le grand froid.

Comme toujours les paysages de Payolle sont enchanteurs, un petit air de grand nord canadien...

Après deux heures de marche avec ou sans raquettes nous parvenons à Camoudiet pour un repas toujours aussi convivial dans une grange bienvenue .L’anniversaire d’une randonneuse était d’actualité  BON  ANNIVERSAIRE  ANIK

 Un grand merci à ses propriétaires de la laisser à disposition des randonneurs.

Après ce joyeux moment de partage nous redescendons pour le pot de l'amitié au Refuge.

 

Voilà une année qui se termine dans la bonne humeur sportive comme ce fut le cas pour toutes les belles balades de 2017.

 

Bonnes fêtes de fin d'années à tous et revenez nous en pleine forme en 2018.

 

Merci à Alain.

Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.
Les granges de Camoudiet 1438m, dénivelé 450m.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #raquettes à neige

Repost0

Publié le 3 Décembre 2017

Il est indiqué sur le calendrier du club que Jacques proposera et conduira une sortie le 3 décembre. Cependant, il est légèrement à court d’inspiration et c’est Jean-Pierre qui lui soumet  une randonnée vers le refuge Saint Martin en partant de Barbazan. Le topo est certes  parfaitement décrit sur internet mais personne ne connait réellement le terrain. En outre les conditions sont hivernales, une couche de neige variable risque de recouvrir le sentier.

Raquettes or not raquettes ?  That is …………..

La providence nous envoie un guide qui, sans se nommer Nathalie, a tout de même un joli nom  puisque c’est notre amie Monique. Et puis nous ne sommes pas sur la place Rouge bien que le froid et la neige nous fassent légèrement penser à Moscou.

Sous la direction de Monique qui connait parfaitement cet itinéraire, nous partons des thermes de Barbazan à 9h15, empruntant le Gr 78, nous cheminons vers le refuge. La couche neigeuse est peu épaisse, les raquettes ne sont pas du voyage. Nous passons par les Paloumères et le pas de l’Ane. Ce sentier en forêt nous propose un magnifique décor  avec  toutes ces  branches  chargées de neige. Nous arrivons au refuge Saint Martin vers midi. Nous avons dénivelé 500m. Ce refuge est très accueillant, tellement accueillant qu’il est déjà occupé par un groupe d’une dizaine de personnes et qu’il ne peut en contenir guère plus. Dommage, le feu dans la cheminée était très attirant. Dehors, il fait beau et il y a une table de pique nique. Certes il faut commencer par la dégager de sa bonne couche de neige, ce à quoi nous nous attelons. Ensuite, en nous serrant bien, nous arrivons presque tous  à nous y attabler. Nous sommes quinze, il faut se serrer, cela nous réchauffe.

Repas comme toujours très sympathique, mais la température ambiante ne nous permet pas de trop nous attarder. Vers 13h nous levons le camp. Nous laissons les sympathiques occupants de la cabane à leurs chansons et entamons la descente. Elle se fait sans histoire, il faut tout de même être légèrement  attentif pour éviter d’éventuelles glissades.  Nous sommes de retour aux voitures vers 15h.

 Après avoir visité les thermes et le lac (glaciaire) de Barbazan nous nous mettons en quête de trouver un café. Mais puisqu’il n’y avait ni Nathalie, ni la place Rouge, il n’y avait pas non plus le café Pouckine, et c’est à Montréjeau que nous pûmes déguster le pot de l’Amitié.

Une seconde belle hivernale, une balade sympa, merci à notre guide Jacques

Simon de l’Abreuvoir

Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m
Le refuge Saint- Martin 950m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0