Publié le 31 Décembre 2018

  Le programme des sorties 2018 avait laissé en blanc le dernier Dimanche de l’année pour laisser à ses membres le loisir de se consacrer aux fêtes de fin d’année. Une météo radieuse a poussé un petit groupe de six acharnés à en décider autrement en organisant une sortie impromptue vers les cabanes du Teilhet et du Lhéris depuis Campan (660 m).

  Un froid vif nous saisit au départ d’un Campan encore à l’ombre des montagnes voisines et nous pousse à adopter un rythme soutenu pour nous réchauffer . Après le Pont Noir nous obliquons à droite rive droite de l’Adour et progressons en forêt jusqu’à un carrefour à 835m où nous prenons un petit sentier très raide plein Nord vers la fenêtre n°8  ouvrage EDF à 1020m.

  Ensuite traversée presque plate plein Sud pour rattraper le sentier venant de Saint Roch et montée bien franche jusqu’au Courtaou du Teilhet que nous laissons à gauche pour nous diriger vers la cabane du Lhéris .

  Encore un effort et nous atteignons enfin la zone ensoleillée jusqu’au Pla d’Espet 1306m d’où nous apercevons le sentier qui mène à la cabane du Lhéris en traversant une belle forêt de hêtres exposée plein Nord.

  A l’unanimité nous décidons de rester au soleil et de reporter la visite de la cabane à une autre fois.

Nous faisons demi-tour non sans avoir admiré le Casque du Lhéris très majestueux vu de cet endroit.

  Descente puis remontée vers le Courtaou où, étant midi, nous prenons notre repas devant la cabane du Teilhet récemment restaurée offrant un magnifique panorama sur la chaîne.

  Après une sieste rapide nous gravissons la cinquantaine de mètres qui nous séparent du sommet du Teilhet à 1266m d’où nous pouvons profiter d’une vue magnifique sur la plaine noyée dans une mer de brume d’où émerge à peine Bagnères de Bigorre au Nord et le Plateau à l’Est

  La descente est directe par le sentier de StRoch puis une bifurcation vers Campan où notre amie Jeanne cédant à la tradition de Noêl nous offre un très apprécié plateau des treize desserts provençaux.

 

  Bilan de la sortie 9,2 km  700 m de dénivelée cumulée.

 

Merci Jean Pierre

Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet
Courtaou du Teilhet

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 24 Décembre 2018

En ce dimanche avant Noël , quelques randonneurs se sont dégourdis les jambes (avant les fêtes…) en allant  au Mont – Aspet , leDouly , le Tuc Tignas

Très belle journée avec une météo …… (pas de saison )

Merci  Richard

Mont Aspet – Le Douly – Le Pla du Tuc Tignas
Mont Aspet – Le Douly – Le Pla du Tuc Tignas
Mont Aspet – Le Douly – Le Pla du Tuc Tignas
Mont Aspet – Le Douly – Le Pla du Tuc Tignas
Mont Aspet – Le Douly – Le Pla du Tuc Tignas

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 11 Décembre 2018

Nous avons plusieurs fois visité cette région, nous connaissons bien le pont romand qui enjambe le gave d’Arrens, mais le circuit que nous propose Jean-Pierre est inédit pour beaucoup d’entre-nous. Voila pourquoi nous sommes onze randonneurs à le suivre.

Il nous a prévenus, au début, la montée sera un peu rude. Effectivement, après avoir passé ce joli pont et marché à plat une centaine de mètres, nous empruntons un sentier très bien tracé mais dont la pente est tout de suite assez raide. Partis d’Arrens à 9h et à 890m d’altitude, nous atteignons une première crête à 1358m. Une série de murets nous permet de poser nos sacs et de souffler un peu.  Nous voyons juste au nord près de nous, le pic de Pédouzet. Nous reprenons ensuite notre cheminement, la pente est moins forte. De crête en crête, nous arrivons au point culminant de la balade à 1529m. Nous voyons à l’ouest  le pic de Gabizos, bien enneigé et déchiqueté, pas bien engageant celui là ! A l’est le pic de Cabaliros parait beaucoup plus accueillant.

Nous entamons la descente par un sentier toujours aussi bien tracé et aussi raide. Nous arrivons ainsi devant une belle grange, dans une clairière bien ensoleillée. C’eût été un excellent lieu de repas, mais il n’était que 11h30 et nous n’avions pas effectué la moitié du circuit. Repartons, dit le chef ! Nous continuons la descente, longeons le ruisseau des Bossus et aboutissons dans la vallée du gave d’Estaing. Nous obliquons plein nord vers le village d’Estaing sur un sentier qui longe la route qui,  du village permet d’accéder au lac.

Juste avant l’entrée du village, nous pique-niquons au bord du gave. Chacun trouve son caillou pour s’asseoir et ainsi, de 12h30 à 13h30, nous nous laissons bercer par l’harmonieux bruissement de l’écoulement de l’eau vive. Le signal du départ étant donné, (interrompant brutalement certaines siestes) nous traversons le village et, par le Gr10 qui emprunte, longe ou court-circuite la route qui va d’Estaing à Arrens nous passons le col de Bordères (encore 200m de montée) et descendons finalement sur Arrens où nous retrouvons notre joli pont et nos reposantes voitures.

Il est 15h, nous avons parcouru 12km et dénivelé d’un peu plus de 900m. La journée et bien remplie. Le ciel nous a toujours été clément.

Un café ouvert sur la route d’Argelès nous permet de prendre le pot de l’amitié bien mérité et de remercier Jean-Pierre pour cette bien agréable randonnée.

Simon de l’Abreuvoir

Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing
Circuit Arrens-Estaing

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 5 Décembre 2018

En ce 2 décembre, date qui rappelle quelques symboles à certains, nous allons rester sagement dans notre piémont.

Nous partons de saint Bertrand de Comminges vers 8h30 et empruntons le Gr 78 qui contourne par le  NORD et  le SUD,  le cap de Galin et le bois de Ruère. Progressant ensuite vers l’EST, nous pénétrons dans un autre bois (forêt domaniale de St Bertrand de Comminges). Nous passons ainsi devant le gouffre de Laspuges (ou Lespuges orthographié ainsi sur un vieux panneau que nous avons rencontré sur le sentier). Une halte  au bord du gouffre fut décidée et, après quelques hésitations 4 intrépides s’y précipitèrent. Ce terme est peut-être  un peu excessif ; en fait,  ils descendirent  par des pentes raides, découvrirent des séries de petites grottes et prirent de belles photos. Un heureux hasard avait fait que dans ce valeureux (ou inconscient) groupe il y avait notre photographe attitré. Une corde judicieusement placée leur permit de nous revenir sains et saufs. Comme quoi ce n’est pas toujours forcément inquiétant d’être « au bord du gouffre ».

La troupe ainsi reconstituée continua son chemin plein EST et,  laissant le sommet du mont Sec à sa gauche, descendit sur Générest. Comme par hasard ou plutôt grâce à un judicieux calcul de Pierre notre chef, il était juste midi lorsque nous pénétrâmes dans ce joli et accueillant village. Les participants à la « Ronde des Nestes » le connaissent bien, il fait partie des  « villages étapes » de cette manifestation printanière. Ainsi, confortablement installés autour d’une table de pique-nique, nous pûmes déguster notre habituel repas dominical. Il faut respecter les traditions, un anniversaire était à fêter.

Nous repartîmes à 13h, après avoir visité le pont Romain, situé sur l’itinéraire entre Générest et Lombrès, nous retrouvâmes le Gr 78 qui, par un sentier un peu raide, plein OUEST, nous amena à la Coume de Mondéve. Une descente un peu glissante nous conduisit en vue de Tibiran-Jaunac. Terminées les montées et descentes, des pistes et petites routes nous permirent de rallier Saint Bertrand vers 15h30.

 Il parait que nous avons parcouru 16 km et dénivelé  750m.

Très sympathique sortie, merci Pierre

Simon de l’Abreuvoir

Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise
Balade Piémontaise

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée

Repost0

Publié le 21 Novembre 2018

D’accord en février 2017 nous étions déjà dans ce secteur, d’accord nous savons que par moments « ça va grimper dur ! », mais il y a des lieux que l’on ne se lasse pas de visiter. Cet itinéraire par Balencous en fait partie.

Richard amène avec  lui 13 montagnards qui n’ont pas tenu grand compte des prévisions météorologiques médiocres. L’avenir leur a donné raison. Nous démarrons de Cazaux dessus vers 8h30 et empruntons la piste forestière de Balencous. Contrairement à 2017, nous ne devons jamais rencontrer la neige,  les raquettes sont encore au chômage et surtout ne pèsent pas sur le dos.

Une heure après, nous sommes à la cabane annonçant le terminus de la piste à 1565m. A partir de là, l’itinéraire est très facile, il suffit de monter tout droit au nord est en direction du pic du Lion. Il n’est pas loin, 1,5km à vol d’oiseau mais 540m au dessus de nous ! Ce n’est pas compliqué de calculer que nous allons gravir une pente moyenne supérieure à 30%. La petite troupe monte vaillamment dans des pelouses qui, mise à part leur inclinaison, sont faciles et permettent de faire de bons « zig zag ».

A 11 h nous arrivons au sommet, nous avons bien mérité de contempler le paysage. Au sud, le panorama n’est pas aussi dégagé que l’an dernier, si nous voyons bien le Pic du Midi et l’Arbizon, nous distinguons vaguement le Néouvielle . Les nuages nous laissent aussi admirer le pic de Hourgade, un peu le Schrader et le Quayrat. Ce n’est pas si mal. Coté nord nous plongeons bien sur le lac de Bareilles.

Pas question de manger au pic, il est trop tôt et un petit vent frais nous en dissuaderait. Nous descendons au col du Louron et, empruntant notre itinéraire du retour, passant au pied du Pouy Louby, nous longeons la piste qui nous conduira au cap de Peyrehicade. Quelques rochers à notre gauche nous procurent une salle à manger acceptable, à l’abri du vent. Un  anniversaire à fêter, (gardons bien cette heureuse coutume) et  le panorama somptueux malgré les nuages, rendent ce repas toujours aussi agréable. Oubliée la raide montée de tout à l’heure !

Il faut quitter ce lieu agréable et repartir. Nous n’avons pas mangé bien loin du soum de l’Aigle, ceci donne l’idée à certains, d’aller lui faire une visite. D’autres vont se contenter de prendre la piste du retour et les attendre au Cap de Tuquet d’où il est aisé de contempler tout notre itinéraire de la montée. Ensuite une descente très facile par la crête de Portet nous conduira à nos voitures.

Très belle balade, merci Richard.

Simon de l’Abreuvoir

Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m
Le Pic du Lion 2004m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 11 Novembre 2018

 

La vallée de la Pez ne bénéficiait pas d'une très bonne réputation dans le club mais Anik en nous y conduisant nous a montré que c'était tout à fait injustifié.

  Le départ vers 9h du Pont du Prat , 1261 m, se fait sous un vent de Sud fort désagréable qui ne nous lâchera pas de toute la balade.

L'entrée dans la vallée se fait par une pente assez raide en remontant le cours de la Neste de la Pez.

Le sentier bien marqué emprunte le pont de Lespitau vers 1375m puis chemine toujours raide vers la cabane Jean Forgues à 1554 m  qui est atteinte en une heure.

 Après une petite pause à l’abri du vent contre la cabane nous reprenons la route vers le fond de vallée. 

  Il nous faut encore une heure et demie de marche dans une pelouse rase bien agréable  pour arriver au  pied de la « muraille » du Port de la Pez qui du haut de ses 2451m paraît infranchissable avec ses couloirs neigeux qui ne semblent pourtant pas gêner une harde d'isards à l'aise dans leur élément.

  Nous sommes à 1825 m à la limite de la neige et les nuages accrochés aux sommets nous laissent entrevoir de temps en temps le Pic de Lustou 3023 m sur la droite puis le Pic de Guerreys ou de Bacoué 2975m. Si l'on pouvait s'élever un petit peu on pourrait apercevoir en suivant la crête après le port de la Pez  le Pic de l'Abeillé 3029m à peine masqué par la Montagne des Coumettes.

  Il est temps de redescendre car il va bientôt être midi.

  Anik nous propose un petit crochet pour aller admirer la belle cascade qui tombe des Coumes d'Estos rive gauche de la Neste de la Pez bien alimentée ainsi que de nombreuses autres par la fonte des neiges abondantes de la semaine précédente.

  Repas à la cabane de Jean Forgues à l'abri du vent puis descente prudente par le même sentier souvent noyé sous les amas de feuilles de hêtres, pittoresques mais piégeux.

  Arrivée à 14h10 au Pont de Prat  , arrêt à la chapelle d'Artiguelongue pour admirer la monumentale statue de la Vierge taillée dans un tronc de séquoia puis pot traditionnel au non-moins traditionnel café « Chez Roger » à Loudenvielle.

 

  Bilan de la journée 768m de dénivelée cumulée pour 8,9 km de marche dans une belle et sauvage vallée.

 

   Merci Anik

La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.
La vallée de La Pez.

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 6 Novembre 2018

Le temps maussade de la semaine a laissé la place à une belle journée ensoleillée pour ce premier dimanche de novembre. Il est apparu plus prudent de ne pas choisir un but de randonnée trop élevé en altitude, nous pourrions y trouver de la neige (les raquettes ne sont pas encore sorties de leur torpeur estivale). On peut aller voir cette neige fraIche au loin en montant sur un agréable balcon. Le Pibeste remplit cet office.

Nous quittons le village d’Ouzous vers 9h15 et empruntons le sentier évident du Pibeste. Il  est parfaitement balisé jusqu’au sommet.

Vers 11h30, nous sommes au col des Portes (1229m) nous apercevons le sommet du Pibeste encore un peu loin semble-t-il. Effectivement s’il n’y a plus que 120m à gravir, il y a 1,5 km à parcourir. Nous traversons le plateau d’Ayzi , un troupeau de chevaux paisibles broutant une herbe un peu rase agrémente ce plateau. Nous arrivons enfin au sommet vers 12h15. Nous avons eu le temps au cours de diverses haltes avant le col de découvrir le splendide panorama qui s’offrait à nous au sud,  en particulier toute la vallée d’Argelès  avec le secteur de Gavarnie au loin puis le Vignemale, le Balaitous etc,  etc. Au sommet nous découvrons un très vaste panorama coté nord avec les villes de Lourdes, Tarbes, Pau et bien au-delà. Ce pic est un belvédère grandiose, c’est pourquoi, (nous le découvrons sur une des nombreuses affichettes qui ont jalonné notre ascension) de 1934 à 1969 un téléphérique montait les touristes en ce lieu. Il ne reste plus aujourd’hui que la gare supérieure qui avec sa tourelle fait penser à un petit château. Le restaurant d’altitude qui fonctionnait à cette époque a disparu en même temps que ce téléphérique, nous nous sommes contentés de notre habituel repas montagnard.

Nous visitâmes ensuite les vestiges des installations de cette gare supérieure et fûmes amusés par une table d’orientation originale. Sur le rebord d’un mur qui délimite une terrasse, les noms des principaux sommets sont indiqués au moyen de plaques vissées sur ce mur et orientées vers le sommet visé. Petit bémol : Le Cylindre et le Marboré sont inversés. Amenez un tournevis !

Nous repartîmes vers 14 heures, et après avoir visité la cabane d’Ayzi que nous avions négligée  à l’aller, après une descente sans problèmes,  nous retrouvâmes nos voitures vers 16 heures.

Ce Pibeste est un sommet bien agréable, nous le revisiterons un jour !!

Merci  Jacques

Simon de l’Abreuvoir

LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE
LE PIBESTE

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 24 Octobre 2018

Certainement la dernière belle journée en haute montagne de l’année. Un temps très ensoleillé s’y prête. Sous la direction de Richard, 18 de ses compagnons partent à 9h du parking du lac d’Aubert.

Nous nous dirigeons vers la Hourquette d’Aubert  que nous atteignons à 10h30. Durant cette montée nous pouvons admirer le pic de Néouvielle qui possédait un glacier éternel il y a encore vingt ans. Aujourd’hui, il n’est que saupoudré de neige. Par contre le pic de Campbiel, qui fait 100m de plus est bien enneigé dans sa partie sommitale, ceci le rend encore plus majestueux. De la Hourquette nous contemplons encore une fois les lacs d’Aubert et Aumar, puis nous basculons au nord ouest vers les lacs d’Estagnol et Nère. Vers le lac d’Estagnol, nous retrouvons une amie qui, partant  de Barèges, est venue à notre rencontre en passant par le lac des Coubous. La petite troupe ainsi renforcée contourne le lac Nère par le nord. Nous évoluons sur un terrain très granitique et avançons de bloc en bloc. Tout le monde n’est pas uniformément à l’aise sur un tel terrain, nous avançons lentement.

Ensuite, par le col de Tracens, nous nous dirigeons vers le col de Madamète. Le vallon est assez large et il n’est pas évident de trouver directement ce col. Enfin, après 2 essais infructueux nous y  arrivons. Il est 13h30. Il est temps de se restaurer et de fêter un anniversaire.

Notre pause bien méritée étant achevée nous entamons la descente du col de Madamète. Nous passons devant le Gourguet de Madamète et terminons notre descente vers les lacs (Aubert, Aumar) que nous atteignons vers 16h30. Durant cette descente, plein sud, on ne se lasse pas d’admirer ce paysage minéral, Néouvielle, Campbielh, pic Méchant. Le soleil déjà déclinant y apporte une touche encore plus impressionnante. Le plaisir des yeux compense la fatigue des jambes de certains.

Comme toujours, le pot de l’amitié consommé un peu plus bas, clôture cette belle journée.

Merci Richard

Simon de l’Abreuvoir                             

COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE
COLS D’AUBERT ET MADAMETE

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 17 Octobre 2018

Samedi 6 Octobre

15 personnes présentes au rendez-vous à 7h30 se sont dirigés de Lannemezan vers Fontarrabie (Handarria) ; nous avons regretté l’absence de 2 de nos camarades pour cause de maladie….

Perdus dans les embouteillages, nous avons trouvé le point de départ de notre randonnée vers 10h30

Au phare du figuier (faro ou faroa de higuer) nous prenons le sentier côtier (GR) en direction de Pasaia. Le beau temps agrémenté d’un petit vent, nous a permis de découvrir de superbes paysages

A 14h15, après le pique-nique, nous rebroussons chemin pour retrouver nos véhicules et nous diriger, toujours dans une grande circulation, vers notre hébergement

Vers 18h.  nous  fêtons 2 anniversaires et débouchons quelques bouteilles (papagne pour les initiés)

Dimanche 7 Octobre

Journée tourisme et découverte avec la visite de Saint-Sébastien que nous atteignons en train depuis Hendaye

Sous les averses, nous visitons la vieille ville et le paséo le long de la baie (la Concha) tantôt à pied, tantôt avec le petit train touristique.

Vers 12h30, nous nous sacrifions au traditionnel  rituel des « Tapas » que nous dégustons avec gourmandise

Le retour, assez arrosé par une pluie diluvienne, se fait dans la bonne humeur

Lundi 8 Octobre

Après une nuit réparatrice, nous voilà repartis, chaussures au pied, en direction de Biriatou (charmant village basque) pour l’ascension du Xoldokogaina (486m. de dénivelé)

Le temps, bien que partiellement couvert, nous permet d’admirer la baie d’Hendaye, la Bidassoa et la ville de Fontarrabie, tout cela depuis une table d’orientation. Nous arrivons ensuite au sommet où une brume nous enveloppe.

Nous décidons de reprendre le chemin de montée et d’aller manger, avec deux de nos camarades restés plus bas, sur les gradins du Fronton.

Le site est magnifiquement aménagé pour les parties de pelote et accessoirement pour les pique-niques (merci au passage à cette commune pour la propreté et la beauté du site !!)

Après un arrêt,  en cours de route à Urrugne pour boire le café et dévaliser  la boulangerie locale ( en tout bien, tout honneur….. ce n’est que pour l’achat du fameux gâteau basque )

Malgré la pluie éparse, nous avons passé un excellent séjour ….  Merci à tous les participants pour la bonne humeur, les blagues et les éclats de rire.

Un grand  MERCI à toi  RICHARD

Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye
Séjour de fin d’année A Hendaye

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée

Repost0

Publié le 30 Septembre 2018

SITUATION : est de Barrège

ALTITUDE : 1831 mètres sur la borne du sommet , dénivelé aux alentours de 650 m

HEURE DE DEPART : 7h 30 de Lannemezan  9h du parking

PARTICIPANT(ES) :14 et presque la parité

CONDITIONS METEO : excellentes , mer de nuage très en dessous du parcours

ENVIRONNEMENT : paysage magnifique du Pic du Midi au Balaïtous et bien plus encore ,ouverture de la chasse à l'isard et suite de la chasse aux champignons

AMBIANCE :très bonne, joyeuse ,très bon appétit du groupe au moment du repas au soleil

IMPRESSION GENERALE : excellente journée ,très belle rando ,groupe toujours très sympathique

Merci au guide Alain  affable ,souriant et compétant (comme d'habitude)

NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète
NOM :Pics de Granquet etd'Estibète

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0