Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes

Publié le 16 Avril 2019

Onze courageux montagnards (2 hommes timides et 9 dames intrépides )sont partis, de bon matin, vers une petite aventure en direction du lac de Peyrelade dans une ambiance hivernale

Il leur a fallu franchir quelques plaques de neige en voiture, après quelques hésitations.

Du parking (1300m.),le groupe a traversé le ruisseau pour prendre le chemin du lac

En suivant la 2ème piste (marquée d’une croix ), nous ignorions que nous partions à l’aventure en milieu forestier

Plusieurs pistes sont balisées en jaune et au lieu de suivre vers le courtaou de Lahus, le guide a suivi le balisage montant tout droit dans la forêt …..

Ayant perdu les balises nous avons cheminé à travers bois et clairières sous le cap de Labasset (2038m.) pour nous arrêter à l’altitude de 1930m.

Là, voyant que pour rejoindre, il fallait traverser par un devers dangereux nous avons stoppé notre avancée et pris un repas bien apprécié

La descente par une crête assez pentue noua a permis de tester nos capacités techniques en raquettes

Après avoir retrouvé les pistes forestières nous avons rejoint tranquillement nos voitures, contents d’avoir passé, malgré tout, une bonne journée dans la bonne humeur et le grand air

Nous referons, plus tard, le lac de Peyrelade mais avec les beaux jours…….

Merci  Richard

Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes
Lac de Peyrelade (1919m.) en raquettes

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article