La montagne fleurie

Publié le 24 Juin 2017

Voila une randonnée inédite dans le calendrier des sorties du club. Jean-Pierre va donc nous la faire découvrir.

En ce jour d’élections (encore une, que la démocratie est exigeante !), le rendez-vous est retardé et les 15 randonneurs que nous sommes, n’atteignent Barèges que vers 9h30. Le temps d’être prêts et chaussés, nous démarrons vers 9h45. Une très belle et chaude journée nous est promise. Toute la montée se fera en sous bois, d’abord par la rive droite du ruisseau du Miadou, puis, après l’avoir traversé, nous montons rive droite en suivant l’itinéraire balisé de la montagne fleurie. Le sentier nous élève par de grands zig-zags sur les flancs de la montagne de la Bène. Durant cette montée, nous remarquons une série de constructions en pierre, bien alignées. Ce sont des ouvrages anti-avalanches. La ville de Barèges a subit durant son histoire, notamment au début du 20ème siècle, plusieurs avalanches dévastatrices.

Nous traversons ensuite la montagne fleurie qui porte bien son nom de part la variété de fleurs et de pins qu’elle nous offre. Nous arrivons sur la crête du Pioulat, 1940m. Le panorama est magnifique comme souvent ; le Néouvielle, le pic Long , les sommets de Gavarnie, le Balaitous. C’est donc l’endroit idéal pour faire la pause repas, d’autant plus qu’il est 12h45. Certains auraient aimé atteindre un replat un peu au-dessus de nous, mais la petite troupe était un peu lasse.

Repas toujours aussi convivial et, comme de bien entendu, nous fêtons un énième anniversaire.

Vers 14h30 nous entamons la descente, d’abord par la crête, puis nous pénétrons dans le bois du Lys et le plateau du Miadou. La chaleur se fait très insistante, par bonheur nous retrouvons le ruisseau, il est le bien venu. Les gourdes étaient vides, une bonne eau fraiche pénètre dans les gosiers asséchés. Les casquettes sont trempées dans le torrent et replacées sur les cranes surchauffés. Merci, petit ruisseau.

Dernière descente et nous retrouvons nos voitures sur le parking de Barèges. On réalise à quel point, la climatisation dans les voitures, n’est pas un gadget !

Belle balade, belle découverte. Merci Jean-Pierre.

Simon de l’Abreuvoir

La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie
La montagne fleurie

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost 0
Commenter cet article