Le lac de Peyrelade 1919m

Publié le 6 Octobre 2016

~~Il faut aller visiter au moins une fois ce lac glacière, sauvage, d’un accès lointain par la route et qui nécessite ensuite de gravir des sentiers assez raides par moments. Lorsque nous sommes au bord de ces rives nous sommes pleinement récompensés des efforts accomplis.

Ce préambule met en évidence qu’il vaut mieux choisir une belle journée, claire et ensoleillée pour accomplir cette ascension.

Oui mais, il avait été décidé de fêter deux anniversaires auprès de ce lac. Deux camarades du club auprès de qui Saturne, ce redoutable et inquiétant dieu, avait effectué un certain nombre de « tours d’horloge et de sablier ». Mais, s’il avait légèrement réussi à leur faire « payer la gabelle » sous la forme de « grains de sable dans leurs cheveux », il n’avait en rien pu altérer la qualité de leurs aptitudes physiques sur les terrains montagneux, même les plus escarpés.

C’est ainsi que malgré une météo douteuse, 9 amis de ces deux randonneurs les accompagnèrent pour cette sortie. Nous progressons dans le bois de Pouzac, le sentier est bien marqué et l’itinéraire est bien balisé, heureusement car nous sommes dans le brouillard, à la sortie du bois nous aurions dû pouvoir admirer le Pic du Midi, ce sera pour une autre fois. Nous visitons les ruines de la cabane de Lahus, ensuite il parait qu’il y a le Cap de Labasset à notre gauche, admettons, enfin nous atteignons le lac.

Il est midi, c’est l’heure de la pause. Nous nous installons sur une petite éminence confortable et fêtons ces anniversaires.

A ce moment là, pour s’associer à cette célébration, le temps le lève et le lac se dénude de sa brume pour nous permettre de pouvoir admirer ces magnifiques rives. Quelle délicate attention !

Ce petit festin très frugal en vérité (enfin presque) étant achevé et le lac s’étant de nouveau drapé dans sa dignité brumeuse, nous prenons congé. Nous descendons par le sentier le plus direct, un peu abrupt par moments. Sans encombre nous retournons aux voitures.

Encore bon anniversaire à nos deux amis, et merci pour cette magnifique journée où, selon l’expression consacrée, le soleil brilla généreusement dans nos cœurs.

Simon de l’Abreuvoir

Merci Yannick

Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m
Le lac de Peyrelade 1919m

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Repost 0
Commenter cet article