Publié le 25 Mai 2022

Alain nous propose souvent d’intéressantes randonnées en Espagne. En cette chaude journée du mois de mai, il n’a pas faillit à sa réputation. Il amène avec lui une quinzaine d’amateurs de canions.

Après 2 h de voiture et après avoir dépassé Boltania en allant vers Sieste, nous stoppons sur un parking à proximité du rio de Sieste.

Nous empruntons  un sentier très confortable puis, nous arrivons sur le rio que nous allons remonter. Nous ne sommes qu’au mois de mai, son débit est encore un peu soutenu et il faut cheminer par des sentiers qui alternent entre les rives droite et gauche. Le paysage devient de plus en plus enchanteur. Ces parois calcaires qui nous dominent et quelques fois nous surplombent sont magnifiques.  Nous évoluons de vasque en vasque jusqu’à (au bout d’une heure) la vasque « Posa de Chinchirigay ». Elle est fermée en amont par une impressionnante barre rocheuse.  Les choses sérieuses commencent !!

Pour la passer, il faut aller rive droite, prendre derrière un gros caillou, un sentier presque invisible qui devient tout de suite très raide. Une corde y a été installée. En s’en aidant ainsi que des branches de buis que nous frôlons, nous parvenons à nous élever. Il y a aussi une série de racines apparentes qui nous font des marches d’escalier. Quittant ce court sentier terreux et boisé, nous arrivons à la barre rocheuse qu’il faut escalader. Ici, c’est une chaine qui va nous aider. Une autre aide salutaire du compagnon qui nous suit, est bien utile à certains. Enfin le sommet de cette barre  est atteint. Après un petit répit, une descente de nouveau bien raide équipée de cordes,  clôture la partie délicate de la randonnée. Comme toujours, certains ont beaucoup apprécié ces passages, d’autres moins….

Nous nous retrouvons tous  enfin sur un sentier montant qui, au bout de ¾ d’heures nous conduit au village abandonné de Morcat (1085m). Il est 13h cela fait 3h que nous marchons. Non loin de plusieurs bâtiments en ruine nous trouvons une agréable terrasse pour déjeuner, avec en point de mire, au loin, le mont Perdu.

Le retour se fera par des sentiers qui dominent le rio ; nous finirons par le rejoindre près de l’endroit où nous l’avions abordé ce matin, là où le sentier était si confortable !

Une petite fête d’anniversaire nous attend aux voitures ;  depuis le début du mois chaque dimanche aura été marqué par un anniversaire. Joli mois de mai !!

Ensuite 2h de voiture nous attendent pour rentrer, avec pour certains la traditionnelle étape chez Luis.

Très belle randonnée,  physique par moments, merci, Alain.

S de l’A

Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste
Barranco de Sieste

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 17 Mai 2022

Les conditions d’enneigement et météorologiques ne permettant à Bernard de faire sa randonnée prévue, il se rabat vers une valeur sure et unanimement appréciée : Le Port Vieux. Nous sommes une petite trentaine à adhérer à ce choix.

Nous partons du parking situé au sortir du tunnel : Aragnouet-Bielsa et empruntons l’ancestral sentier (le tunnel n’a été ouvert que dans les années 70) qui nous mène  au col. Nous évoluons primitivement en sous-bois, pouvons furtivement contempler la cascade à notre gauche, puis au bout d’une petite heure, après être sortis du bois, nous atteignons une cabane, le lieu habituel d’une pause. Le vallon est très large, nous apercevons  au loin le col à atteindre. 

Le groupe va se séparer entre les tenants entre ceux qui estiment que le col ne sera qu’un passage (sur le plan de la sémantique, ils ont raison) et ceux qui se moquant de cette sémantique basique pensent que ce Port Vieux leur confère un excellent but de randonnée. Il est convenu que tout le monde doit s’y retrouver pour manger. Chacun des 2 groupes évoluant à un rythme différent les premiers arrivés au col se dirigent à leur droite vers le pic de l’Aiguillette situé 150m au-dessus du col.

Durant toute ascension, nous n’avons traversé que quelques rares plaques de neige. Par contre, lorsque nous sommes au col, le contraste est saisissant avec le versant nord qui est magnifiquement enneigé sur toute sa totalité. Très beau à voir, plus délicat à descendre.

 Un petit plateau, situé sur le départ du pic de port Vieux, offrant un beau belvédère et une non moins bonne salle à manger était notre point de ralliement. Mais,  depuis que nous avons pris de l’altitude et surtout en arrivant au col, un vent violent nous balaie et déstabilise certains. Il ne faudrait pas être sur une crête étroite.

Voila pourquoi, malgré la beauté des lieux, le col est abandonné, nous descendons  et trouvons  un petit creux d’herbe un peu à l’abri. Ceux qui étaient partis à l’assaut du pic de l’Aiguillette ne profitent pas longtemps de leur conquête et viennent nous retrouver.

Un sympathique repas  s’en suit. La température peu propice aux siestes fait que nous ne nous attardons pas trop et redescendons.

Arrivés aux voitures une petite fête d’anniversaire nous attend.

Une très sympathique journée. Cet itinéraire du port vieux est vraiment agréable.

Bon choix, merci, Bernard.

S de l’A

Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)
Port Vieux (2378m) et pic de l’Aiguillette (2517m)

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 10 Mai 2022

 

   En ce Dimanche 08 Mai 2022 ce sont deux randonnées qui nous sont proposées au départ de l'Hospice de France dans la vallée du Lys.

   Jacques menant un groupe vers le Col de Barège c'est Monique qui mène le second vers le Campsaure. Nous sommes dix-neuf à démarrer de l'Hospice à 1379 m vers 9h 50. Prenant la piste Sud-Est qui s'élève à travers bois nous parvenons au bout d'une heure sur le plateau du Campsaure d'où nous pouvons apercevoir le Pic de Poilaner et celui du Campsaure encore partiellement enneigés.

   Doublant le premier nous mettons le cap sur le second et suivant le vallon du Roumingau nous atteignons , à midi, après une sévère montée, le Pas de Vilamos 2042 m. Une petite pause pour un regroupement et pour admirer la vue sur la vallée de Bossost et nous attaquons la crête en direction du Tuc de Campsaure 2141m atteint en un petit quart d'heure après un peu de marche sur névés.

    Pause repas au sommet mais pas de sieste car le vent est glacial et les quelques gouttes se transforment vite en grésil.

    Nous reprenons vers 13h 10 en suivant la crête frontière, passons le Pas d'Arro, 2108 m puis le Montagut 2149 m, redescendons vers le pas d' Arres 2115m , et remontons jusqu'au Pas de Pala Barrada pour redescendre par le Pas dera Trona à 2042 m au pied du Tuc d'Aubars.

    Obliquant plein Ouest nous avons en visuel le Coth de Baretja ou Col de Barege 1751m, que nous atteignons vers 14h 40 après une descente directe de près de 300m.

     Petite visite à la cabane et à la bergerie puis nous reprenons plein Sud le sentier rive gauche du vallon nous menant vers 15h25 près de la cabane de Campsaure à 1654 m.

     Le sentier des Chèvres nous mène ensuite plein Sud à travers les estives puis la forêt pour aboutir juste au dessus de l'Hospice de France atteint vers 16h 15 , non sans nous avoir offert une vue somptueuse sur la vallée de Vénasque gardée par le Pic de la Mine, le Sauvegarde et la Montagnette.

     Malgré un temps pas toujours agréable nous avons effectué une magnifique randonnée de 12,2 km pour près de 900m de dénivelé.

 

           MERCI MONIQUE

 

Modeste petit plan B

Comme indiqué plus haut, un groupe de 8 randonneurs se désolidarisa, à l’Hospice de France, du groupe principal et décida que le col de Barèges pouvait être atteint sans devoir passer par toute une série de crêtes ! Nous prenons le chemin des chèvres qui de l’hospice nous conduit à la cabane de Campsaure, il est très légèrement escarpé par moments, c’est sans doute pour cela qu’il mérite ce nom. Sauf que les biquettes sont capables d’évoluer sur des terrains bien plus délicats.

 Vers 11h nous sommes à la cabane et après une courte visite nous partons sur un sentier bien humide vers le col de Barèges que nous rallions vers midi. Certes le Tuc du plan de la serre juché 230m au-dessus de nous, nous invite à le visiter mais, après une courte réflexion, personne ne répond à sa sollicitation et nous entamons notre repas, bien protégés d’une petite brise assez fraiche par la cabane du col.

Nous la quittons vers 13h et repartons vers celle de Campsaure. Plusieurs itinéraires pour rallier l’hospice de France sont possibles, c’est le chemin de Louise qui est choisi. D’accord il est nettement plus long que le chemin des chèvres, mais il est très confortable et il traverse une belle forêt. Petit bémol, au niveau des sources des Dousses nous rejoignons l’ancienne route de l’Hospice de France et nous devons la remonter sur à peu près 700m pour y accéder, ce que nous faisons vers 15h15.

Il ne nous reste plus qu’à attendre nos compagnons que nous retrouvons un peu après 16h. Ils sont enchantés de leur randonnée. On les comprend, mais nous avons bien aimé la notre.

Merci Jacques

Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022
Tuc du Campsaure  08/05/2022

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 3 Mai 2022

Il a déjà été dit que c’est un grand classique, nous l’avons maintes fois visité avec ou sans raquettes.

Nous sommes 19 randonneurs pour suivre Richard au départ de Cazaux Dessus (1289m). Pour être plus précis, nous sommes très rapidement 20 car un petit compagnon à 4 pattes s’est  joint à nous et nous accompagnera durant toute la sortie.

La seule variante de cette randonnée se trouve dans l’itinéraire. Nous n’empruntons pas la route forestière de Balencous, mais, allons chercher un sentier qui nous conduit  sur la crête de Portet. Il nous suffit de la monter  pour arriver au Cap de Tuquet  1844m.

Cette petite éminence fut éventuellement envisagée comme  lieu d’arrivée à l’attention d e celleszéceux qui  désireraient peut-être ne pas monter plus haut ;  mais il n’est que 11h le sentier quoique un peu pentu par moments n’est pas difficile, tout le monde veut continuer.

Nous finissons donc de gravir les 250m restants  et, vers 11h30, nous nous réunissons au sommet du Soum de l’Aigle où nous attendait une compagne, régionale de l’étape, qui venait de Mont.

Dans notre groupe, certains membres estimaient que monter 790m n’était pas suffisant. Nous sommes sur un sommet qui fait partie d’une vaste crête et 1km au nord se trouve  le Pouy Louby. L’idée germa très vite dans leur esprit, les sacs à dos étant laissés à l’amicale surveillance des « sédentaires », ils s’élancèrent vers le Pouy Louby. Après  ¾ d’heures ils  furent de retour et nous pûmes partager notre repas du 1er jour du beau mois de mai avec l’anniversaire de Gérard  en prime.

La température ambiante n’étant pas réellement favorable à une longue sieste, un peu après 13h nous quittâmes ce sommet toujours suivi de notre aimable petit compagnon. Si, comme il a été dit, il existe plusieurs itinéraires pour accéder à ce pic, la réciproque ne me parait pas pertinente. Il faut revenir par le cap du Tuquet pour pouvoir bénéficier encore un peu du panorama qui s’offre à nous. « Avec un soupçon des réserve toutes fois » : Les nuages nous masquent quelques sommets, mais nous avons tout de même un régal devant les yeux.

Nous arrivons à Cazaux Dessus, après avoir dit un rapide au revoir au petit chien qui a cherché d’autres compagnons, nous fûmes invités par André  qui nous emmena sur une  jolie petite esplanade pour fêter son anniversaire, le deuxième de la journée.

Très belle journée. Ce pic de l’Aigle est une valeur sure.

Merci  Richard

S de l’A

Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m
Le Soum de l’Aigle 2078m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 19 Avril 2022

 

   Pour ce dimanche de Pâques le Lac de l'Oeuf était tout indiqué avec d'abord l'ascension du Liset de Hount Blanque et la descente par le Lac de l'Oeuf puis par le Lac d'Aygue Rouye .

    A 9 h un groupe de seize démarre, de 1200m, du stationnement de la route forestière du Peyras au dessus de Campan, suivi une heure plus tard par un autre groupe de sept allant directement au Lac d'Ayguerouye.

    Le premier kilomètre est commun aux deux groupes puis les chemins se séparent à la Croix du Peyras les uns montant  plein Sud le long de la crête, les autres prenant le sentier vers Aygue Rouye un peu plus bas.

    La pente est régulière mais soutenue et après une heure de marche le Soum de Castet 1591m est atteint puis dépassé suivant toujours la crête.

    A la côte 1800m notre sentier croise celui venant du Col de la Courade . Nous le suivons vers le Sud-Ouest afin d'aller visiter le Courtaou de Hount Blanque juste en dessous du Liset encore bien enneigé.  C'est un vaste champ de vestiges d'enclos et de cabanes de pierres sèches témoins d'une importante activité pastorale passée. Il en persiste néanmoins une cabane en tôles et une source avec un abreuvoir métallique.

    A ce point de la randonnée il est nécessaire de faire le point car nous pouvons apercevoir la suite de l'itinéraire prévu vers le Cap d'Aygue Rouye et le Pas de la Crabe dominant le lac de l'Oeuf. En effet, il reste encore beaucoup de neige avec des petites coulées  qui ne nous rendent pas très optimistes quant à la sécurité. Il est dont décidé de descendre directement vers le lac d'Aygue Rouye en suivant le petit torrent issu de la source de Hount Blanque. Un petit sentier nous mène à travers un paysage agréable et varié semé de petits névés vers le lac que nous atteignons à midi en même temps que l'autre groupe.

Le repas est pris au soleil sur les bords du lac puis c'est la descente vers 13h40 par l'itinéraire classique d'Aygue Rouye jusqu'aux voitures atteintes, sans se presser vers 16h, afin de jouir de la flore printanière et du paysage.

 

   Nous n'avons  pas « fait l'Oeuf » mais nous avons fait une belle rando de 9km pour 643m de dénivelé.

Merci J-Pierre et Jacques nos accompagnateurs

Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque
Lac d'Aygue Rouye  par Hount Blanque

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 11 Avril 2022

 

    En nous proposant la Faja Sardinera Alain ne nous avait pas promis « monts et merveilles » et pourtant c'est bien ce que nous avons trouvé tout au long de ce sentier ancestral suspendu sur la rive droite exposée au Nord-Est du Cañòn d' Añisclo.

    Il faut bien 1h 45 de route pour accéder au départ à Gallisué à 1007m dans un virage de la route de Viò. Après un jeu de voitures « retour » jusqu'à Buerba, nous démarrons à seize vers 11h30 en direction de la ferme aragonaise partiellement en ruine bien visible depuis la route. Déjà le panorama est grandiose de la Peña Montañesa vers l'Est aux « Tres Sorores (Zuca Punchada, Zuca Roncha et Zuca Plana) » vers l'Ouest.

    De la végétation de garrigue méditerranéenne du début de sentier exposé au soleil nous passons, au fur et à mesure de la descente vers le fond du canyon, dans une végétation d'ambiance humide avec des fleurs et des mousses rappelant la « petite Amazonie de la Gourgue de l'Arros » de nos Baronnies.

    Après une longue descente et la pause-repas sur un élargissement du sentier face aux Sestrales, nous laissons le sentier qui descend vers la droite jusqu'au fond du Barranco d'Añisclo pour suivre celui fléché vers Viò qui s'élève doucement après maints lacets vers le haut du Cañòn avec en point de mire l'église médiévale de Viò.

    Nous retrouvons la garrigue et la pierraille et atteignons le plateau d'où, en nous retournant, nous pouvons admirer avec émotion la Punta Bramapàn avec son arête Ouest «  presque verticale » que nous avons gravie en Août 2020.

    Le village rejoint à 1262m, nous pouvons admirer la vieille église puis le village bien restauré dans la tradition et nous poursuivons vers le petit col quelques centaines de mètres plus loin. Là le panorama est à couper le souffle avec en premier plan le Mondoto visité il y a deux ans, et en face les Sestrales gravis par le Club en 2016. Entre les deux le Massif du Mont Perdu (3169m) bien enneigé, côtoyé par le Pico Supérior de Añisclo puis la Punta deras Solas et le Collado de Añisclo.

    Retour vers le village de Viò d'où un sentier pierreux nous mène, entre les terrasses abandonnées, jusqu'au village de Buerba lui aussi restauré avec goût, atteint vers 16h 15,et terme de la rando.

    Pas question d'ignorer la terrasse panoramique de la Casa Lisa avec ses rafraîchissements bienvenus et après le jeu de voitures c'est le retour vers la France.

 

     Nous avons parcouru 9 km pour 443 m de dénivelé lors d'une randonnée pas très difficile mais d’une absolue beauté.

Merci Alain

La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022
La Faja Sardinera  10/04/2022

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 4 Avril 2022

 

   Trop de neige et de froid pour la sortie prévue au calendrier mais Monique qui a plus d'une rando dans son sac a tôt-fait de nous trouver de quoi la remplacer.

    Nous sommes quatorze au départ du stationnement de Saint Bertrand à 463 m. Vers 9h 30 nous nous dirigeons Sud-Ouest vers le Mail de Hard. C'est un chemin ancestral qui après quelques détours s'élève franchement et qui nous mène après une heure et demie au sommet  à 819 m, après avoir traversé des champs de jonquilles dont seules quelques fleurs ont résisté à la neige. Joli point de vue sur la plaine et les sommets alentour bien blanchis par les chutes de la veille .

     Nous entamons la descente  toujours vers le Sud Ouest . Nous passons le Col de Galin à 748m , puis obliquant vers le Nord-Ouest descendons par un sentier très boueux et très glissant contournant le Mont Aredon, et débouchant sur une piste forestière puis sur la route longeant le Rioutord.

     Le ruisseau traversé nous prenons un autre chemin ancestral en direction du gouffre de Lespugues puis une piste forestière et après quelques lacets nous sommes au bord du gouffre. C'est une curiosité géologique dûe à l'effondrement d'une immense grotte souterraine créant  une cavité de 70 m de diamètre où dit-on pourrait se loger la cathédrale de Saint Bertrand.

     Le repas est pris près du vide puis, après un tour du gouffre offrant une belle vue plongeante sur le trou et son environnement  nous entamons, sous quelques flocons , la descente plein Est vers St Bertrand.

     Au bas de la colline nous retraversons le Rioutord et toujours vers l'Est rejoignons vers 14h45 le point de départ par une succession de sentiers et de pistes pavées.

 

     Nous avons parcouru 11,710 km pour un dénivelé total de 567 m.

 

 Un grand merci à Monique qui a proposé un petit supplément à quelques volontaires avec un tour de St Bertrand et de Valcabrère de 6 km en 1h30 offrant des points de vue exceptionnels sur la cathédrale et la basilique de St Just.

 

Jp

St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues
St-Bertrand - Le gouffre de Lespugues

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 29 Mars 2022

C’est une balade inédite. Que de fois nous avons randonné dans le Luchonnais, mais nous n’avions jamais abordé ainsi  ce massif sud-nord, qui borde la rive gauche de la Pique,  culmine au sommet d’Antenac et s’effondre après le Hourmigué,  sur Saléchan,  lorsque la Pique a été absorbée par la Garonne.

C’est chose faite, depuis que Jean-Pierre a fait démarrer  ses  17 co-randonneurs du cimetière de Luchon en direction  de Cazarilh-Laspènes.  Un sentier pavé par moments,  assez raide toujours, conduit le groupe dans ce village situé 340m au-dessus de Luchon. La vérité impose de d’avouer que certains petits malins (ou plus paresseux) ont préféré faire effectuer cette montée par leur véhicule ! Tout le monde se retrouve dans ce très joli village de montagne exposé plein sud. Et là,  nous devons gravir les 500m qui vous séparent du Sarrat de Culège. D’abord une piste ouest-est puis un sentier nord-ouest nous conduisent au but,  1h30 après avoir quitté le village. Les plus vaillants ont dénivelé 850m et méritent bien la  halte « casse-croute » même s’il n’est pas encore midi.

Nous pouvons tout à loisir apprécier : Le repos,  notre repas et le panorama qui nous est offert. Petit bémol  les nuages s’accrochent  sur les crêtes en altitude et ne permettent pas de voir l’ensemble  des monts du Luchonnais. Mais nous avons pu découvrir en montant,  la ville de Luchon que nous avons dominée  au fur et à mesure de notre ascension. Ce qui s’impose étant donné notre angle de vue, ce sont les allées d’Etigny, très larges, arborées qui ont été percées de façon (suivant le désir du baron), à ce qu’en les parcourant vers le sud (les thermes actuels) ont puisse contempler en face de soit les 2 grands sommets qui sont les pic de Sauvegarde et de la Mine.

Ces considérations géographiques, le repas et quelques siestes étant terminés, vers 13h30  le signal du départ est donné.

Nous partons plein nord puis une série de grands lacets nous fait descendre la face ouest de ce massif, nous passons non loin de Sacourvielle,  le sentier vire au sud et nous fait passer devant les vestiges de la tour  de Castel-Blancat qui mérite un petit arrêt. Il nous reste 2 petits km à parcourir toujours sur un très confortable sentier pour rallier Cazarilh-Laspènes.

Pour certains, la rando est finie, quant-aux autres, 340m de dénivellation les attendent pour rallier Luchon.

Une petite visite obligée aux allées d’Etigny et une sympathique terrasse nous font terminer cette très agréable et inédite randonnée.

Grand merci, Jean-Pierre

S de l’A

Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m
Sarrat de Culège  1475m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 21 Mars 2022

C’est le printemps ( sur le calendrier), Bernard en profite pour amener  ses 28 camarades  sur une petite crête située entre les vallées de Gripp et de Payolle : Le sommet de la Bèque.

Après Ste Marie de Campan, les voitures empruntent la route du Sarrat de Gay et s’arrêtent à l’altitude 1254 m devant un enclos où vivent des lamas assez friands de quelques viennoiseries et sucreries. 

Nous démarrons à 9h15, nous voyons le sommet de la Bèque, fièrement installé plein sud,  500m au-dessus de nous. Non moins fièrement nous allons vers lui en montant tout droit sur un terrain facile mais assez pentu.

Nous arrivons vers 10h en ordre assez dispersé sur une plate forme située à 1500m. Le groupe se sépare, quelques-uns vont descendre directement à la cabane du Sarroua et la majorité reprend son ascension vers le sommet,  assez rapidement atteint.

Comme toujours c’est un magnifique panorama qui s’offre à ses visiteurs. Ne pouvant citer tous les sommets qui nous entourent, n’en citons aucun pour de pas faire de jaloux à l’exception du Coste Ouillère qui nous offre sa belle face nord bien enneigée. Petit bémol, un vent froid ne donne pas envie de séjourner trop longtemps au sommet. Vers 11h10 le départ est donné. Quelques petits névés permettent à certains de s’amuser un peu, mais ils ne sont pas bien longs. Ensuite c’est une descente sur un terrain herbeux, pentu, qui  amène le gros de la troupe à la cabane du Sarroua où les attendent leurs camarades.

Il n’est pas encore midi mais la décision est prise de manger en ce lieu en essayant de se mettre à l’abri de cette bise persistante. Nous souhaitons un bon anniversaire à Annie  qui nous gratifie d’un agréable apéritif dinatoire. Ensuite, le soleil nous boudant toujours et notre abri au vent n’étant pas très efficace, nous levons le camp vers 12h30.

Il n’est pas question de rentrer directement, nous prenons plein sud, un sentier qui nous fait remonter environ 50m, passer une croupe et retourner au nord vers la cabane des Escloses magnifiquement rénovée. Il suffit ensuite de prendre la piste qui nous ramènera aux voitures.

Nous allons pouvoir aller à Payolle,  prendre le pot de l’amitié sans avoir à présenter de pass (le « e » a été oublié dans le langage administratif) sanitaire. C’est vraiment le printemps !! Du moins…. chez nous !!

Très belle et sympathique randonnée, merci Bernard.

S de l’A

Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m
Sommet de la Bèque   1721m

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0

Publié le 14 Mars 2022

    Pour ce Dimanche 13 Mars le calendrier prévoyait Le Cap Nestès mais le mauvais temps en a décidé autrement et fait annuler la sortie . Pourtant, la météo prévoyant un peu d'amélioration dans l'après-midi, un groupe d'irréductibles a décidé de sortir tout de même à l’initiative de Monique. 

    Nous sommes neuf à la suivre dans une boucle de trois heures au départ de l'église de  Bas Nistos à 14 h sonnantes. Nous sommes à 578 m et prenons la route montant vers le Sud-Ouest. Des raccourcis boueux nous font couper quelques virages et obliquant plein Ouest nous atteignons le quartier Sausset.

     Après les quelques maisons du hameau nous prenons plein Sud en direction de la maison Mourtis que nous évitons en prenant une piste qui entre dans la forêt. De là belle vue sur une jolie chapelle en restauration jouxtant la Maison Mourtis.

     Ensuite la piste s'élève jusqu'à la côte 909 m  puis redescend en virant vers l'Est jusqu'au hameau Les Bencas où on retrouve une route goudronnée.

      On passe devant une yourte  et on continue de descendre sur la route et à la côte 600 m on suit un chemin sur la gauche qui monte à travers les massifs de petites pervenches jusqu'au quartier Ilhou où on rejoint la route qui redescend doucement vers l'église de Bas Nistos où nous attendent les voitures.

 

      Il est 17h et on achève sous un grand soleil cette jolie randonnée avec un sympathique pot de style auberge espagnole.

      Nous avons parcouru  7,220 km pour 367 m de dénivelé.

     

     Merci Monique pou ce bel après-midi de randonnée.

 

 

   JP

Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022
Boucle de Bas Nistos    13/03/2022

Voir les commentaires

Rédigé par club ski et montagne de la neste

Publié dans #randonnée en montagne

Repost0